jeudi 5 mars 2020

#trendsinendocrinologyandmetabolism #diabète #nanomédecine Stratégies de Traitement du Diabète Basées sur la Nanomédecine : Diagnostic, Suivi et Traitement

Applications des Nanotechnologies dans la Gestion du Diabète
Diagramme schématique décrivant l'utilisation des nanotechnologies pour tous les aspects de la gestion du diabète incluant (A) les nanoparticules conjointement avec les techniques d'imagerie médicale pour de potentielles applications en diagnostic - production diminuée d'insuline par le pancréas endocrine ou diminution d'une sensibilité à l'insuline; (B) distribution d'un traitement par distribution d'insuline par le truchement de nanoparticules ou thérapie cellulaire; et (C) nanotubes de carbone et points quantiques pour le monitorage de la glycémie. 

Les méthodes traditionnelles de gestion du diabète requièrent un contrôle de la glycémie (CG) fastidieux et des injections d’insuline, impactant la qualité de vie. On s’attend à ce que la population de personnes diabétiques atteigne 439 millions de personnes atteintes, induisant environ 490 milliards $ US de dépense de santé à l’horizon 2030, représentant une charge significative sur les systèmes de santé partout dans le monde. De récentes avancées dans le domaine des nanotechnologies ont émergé ; proposant des alternatives prometteuses dans la gestion du diabète. Par exemple, des nanosenseurs implantables sont en développement à l’heure actuelle du CG en continu, de nouvelles approches basées sur les nanoparticules (NP), quantifiant des changements subtils en masse de cellules ß, peuvent en faciliter le diagnostic précoce ; et des méthodes de distribution de l’insuline basées sur les nanotechnologies sont actuellement explorées comme thérapies nouvelles. Ici, nous fournissons un résumé holistique de ce domaine en développement rapide, en mutualisant tous les aspects appartenant à la gestion du diabète. Luke R. Lemmerman, et al, dans Trends in Endocrinology and Metabolism, publication en ligne en avant-première, 4 mars 2020

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: