Nombre total de pages vues

mardi 31 mai 2011

Effet du facteur de croissance des fibroblastes NV1FGF sur l'amputation et la mort: un essai randomisé de thérapie génique contrôlé par placebo chez des patients atteints d'ischémie critique des membres

Stade critique de maladie artérielle périphérique (MAP) chez un patient diabétique. Source: http://www.circe.org/
Les patients atteints d'ischémie critique des membres montrent un taux élevé d'amputation et de mortalité. Nous avons testé l'hypothèse selon laquelle le facteur de croissance des fibroblastes NV1FGF pourrait améliorer la survie sans amputation.

Dans cet essai de phase 3 (EFC6145/TAMARIS), 525 patients répartis sur 171 sites dans 30 pays, atteints d'ischémie critique des membres et non admissibles pour revascularisation, ont été admis. Tous montraient un ulcère ischémique des jambes, ou une peau légèrement gangrénée; et satisfaisaient aux critères hémodynamiques (pression de la cheville < 70 mm Hg et/ou pression de l'orteil < 50 mm Hg, ou pression d'oxygène transcutané < 30 mm Hg sur la jambe traitée). Les patients ont été assignés au hasard, soit au groupe traité au NV1FGF (0,2 mg/ml), soit au groupe placebo correspondant (traitements de même aspect visuel) à un ratio de 1:1 (proportion). La randomisation (...) était stratifiée selon leur statut diabétique. Les investigateurs, les patients, ainsi que les membres de l'équipe d'étude n'avaient pas connaissance des traitements individuels administrés (NV1FGF ou placebo). Les patients ont reçu 8 injections intramusculaires de leur traitement désigné dans la jambe - index (référence) aux jours 1, 15, 29 et 43. Le critère principal d'efficacité était la date d'amputation majeure ou de mort à 1 an, analysé sur population en intention de traiter à l'aide du test de log-rank, utilisant un modèle d'analyse multivariée à évalutation des risques proportionnels Cox ("log rank test using a multivariate Cox proportional hazard model" dans le texte) (...).

259 patients ont été assignés au groupe NV1FGF et 266 au groupe placebo. Tous les 525 patients ont été analysés. L'âge moyen était de 70 ans (fourchette 50-92), 365 (70%) étaient de sexe masculin, 280 (53%) étaient diabétiques. Les groupes de patients (NV1FGF et placebo) n'ont pas montré de différence pour ce qui est du critère principal d'efficacité mesuré, avec amputation ou mort chez 86 patients (33%) dans le groupe placebo et chez 96 patients (36%) du groupe actif (p=0,48). Il n'y a pas eu d'événements notoires de sécurité à rapporter.

TAMARIS n'a apporté aucune évidence de l'efficacité du NV1FGF dans la réduction des taux d'amputation ou de mort chez les patients atteints d'ischémie critique des membres. Ce groupe de patients demeure donc un enjeu sur le plan thérapeutique. Prof Jill Belch MD et al, in The Lancet, Early Online Publication, 31 May 2011.

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ