Pages vues le mois dernier

mercredi 14 décembre 2011

Détection des lipides dans l'intestin, le cerveau et le foie





Shéma représentant les thématiques de recherche de l'U866 (Lipides - Nutrition - Cancer) de l'INSERM. Lipides, lipidorécepteurs, plasticité intestinale, et santé sont les maîtres mots de la thépatique de recherche de notre équipe. Nous étudions plus particulièrement l'implication des Lipid Binding Protéins (LBP) du tractus oro-digestif dans la détection, le captage, et le métabolisme des lipides alimentaires.
Source:inserm-u866.u-bourgogne.fr/.../recherche_06.html

La hausse des lipides de l'organisme affecte l'énergie et l'homéostasie du glucose. Des organes comme l'intestin, le cerveau et le foie, peuvent détecter une élévation du niveau des lipides, et orchestrer des réponses sur les plans physiologique, biochimique, moléculaire, neuronal et physiologique qui peuvent altérer l'appétit et le taux de production hépatique de glucose. Les facteurs impliqués dans ces réponses sont peu connus, mais la formation des lipides estérifiés (acylCoA à chaînes longues) et l'activation protéine kinase Cdelta qui en résulte demeure un mécanisme commun aux trois organes.
Nous discutons dans le présent article des mécanismes qui sous-tendent la détection lipidique au niveau de l'intestin, du cerveau et du foie, ainsi que de leur impact physiologique sur la régulation du glucose et de l'homéostasie de l'énergie. Brittany A. Rasmussen et al, in Trends in Endocrinology and Metabolism - 765, online 12 December 2011, in press

Source: http://www.sciencedirect.com/ / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire