Pages vues le mois dernier

vendredi 25 mai 2012

Traitement spécialisé des acouphènes basé sur la thérapie cognitivo-comportementale versus soins habituels: un essai randomisé contrôlé

Affiche du 2ème Colloque de l'Afrepa (Association française des équipes pluridisciplinaires en acouphénie). Toulouse, 27 & 28 mai 2011. Source: http://www.cis.gouv.fr/spip.php?article4155
Jusqu'à 21% des adultes souffrent d'acouphènes, figurant parmi les problèmes d'audition les plus pénibles et les plus débilitants. L'absence de soins standardisés peut conduire à des traitements coûteux et prolongés. Notre but était de d'étudier l'efficacité d'une approche de traitement étape par étape, basée sur la thérapie congnitivo-comportementale, en comparaison des soins habituels prodigués aux patients atteints d'acouphènes de gravité variable.

Dans cet essai randomisé, entrepris au Département d'Audiologie et de Communication Adelante (Hoensbroek, Pays Bas); nous avons recruté des patients néerlandophones non précédemment soignés (âgés de 18 ans et plus), souffrant d'acouphènes primaires sans autres problèmes de santé excluant leur participation. Un assistant de recherche indépendant a réparti les patients au hasard, à l'aide d'une séquence générée par ordinateur appliquant un ratio 1:1, stratifié la population en fonction de la gravité des acouphènes et de la capacité auditive en blocs de 4 pour recevoir des soins spécialisés de thérapie cognitivo-comportementale à l'aide d'un générateur sonore, ou les soins habituels. Ni les patients ni les experts-investigateurs n'avaient accès au tableau de randomisation. Les paramètres principaux mesurés étaient la qualité de vie (évaluée par mesure de l'indice de l'Etat de Santé), la gravité des acouphènes (questionnaire d'évaluation de l'acouphène), ainsi que l'altération de l'acuité auditive due aux acouphènes (questionnaire d'évaluation du handicap généré par l'acouphène). Les mesures ont été effectuées 3 mois avant les traitements, puis à 3 mois, 8 mois, 12 mois après la randomisation. Les résultats finaux ont été estimés par analyse de régression linéaire multivariable. (...).

Entre septembre 2007 et janvier 2010, nous avons recruté et soumis à traitement 492 (66%) des 741 patients dépistés. En comparaison des 247 patients recevant les soins habituels, les 245 patients recevant les soins spécialisés ont montré une amélioration de qualité de vie sur une période de 12 mois (p=0,0009), une diminution de la gravité des acouphènes (p<0,0001) et une diminution de la perte d'acuité auditive (p<0,0001). Ce traitement a semblé efficace, abstraction faite de la gravité des acouphènes. Aucun évènement indésirable n'a été relevé au cours de cet essai.

Le traitement spécialisé des acouphènes, basé sur la thérapie cognitivo-comportementale, semble pouvoir être appliquée de façon généralisée pour le traitement des patients atteints d'acouphènes de gravité variable. Dr Rilana FF Clima et al, in The Lancet, Volume 379, Issue 9830, pp 1951-1959, 26 May 2012

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire