Nombre total de pages vues

mercredi 13 juin 2012

Récentes avancées dans la compréhension de l'endocrinologie de la naissance humaine

La simple application d'un gel vaginal contenant de la progestérone  diminue le nombre de naissances prématurées chez les femmes enceintes présentant un fort risque d'accouchement avant terme, en raison d'un défaut du col de l'utérus, selon les résultats de recherches américaines, d'après une étude publiée dans la revue Ultrasound in Genetics & Gynecology
Source: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/sante/2011/04/06/001-accouchements-prematures-progesterone.shtml
Le moment précis où une naissance humaine se produit a un impact crucial sur la survie du foetus. Les connaissances nouvelles, relatives à régulation du mécanisme de la naissance chez l'homme, incluent le rôle des rétrovirus endogènes dans la formation des cellules du syncytiotrophoblaste, et par conséquent leur rôle dans la sécrétion de l'hormone de libération de la corticotropine (CRH), liée à la détermination de la durée de gestation. 
Des miARN impliqués dans la médiation de l'effet du sevrage de la progestérone au moment du travail ont été identifiés, par le truchement de l'inhibition des facteurs de transcription induits par la progestérone. Des progrès ont également été accomplis dans la compréhension des mécanismes de stimulation de la contraction des myocytes utérins au moment du travail, et dans celle du rôle des protéines heat-shock dans ce processus. 
A partir de ces travaux, de nouvelles cibles thérapeutiques ont été identifiées, qui pourraient être utilisées dans la régulation du déclenchement du travail, en vue de diminuer de la mortalité néonatale. Roger Smith et al, in Trends in Endocrinology and Metabolism - 802, online 6 June 2012, in press

Source: www.sciencedirect.com / Traduction et adaptation: NZ