Nombre total de pages vues

lundi 9 juillet 2012

Tendances en matière de retard de croissance et d'insuffisance pondérale légers, modérés, sévères; progression vers la réalisation de l'OMD 1 dans 141 pays en voie de développement: analyse systématique de données représentatives de population

Les enfants et l'alimentation de rue. Cliché FAO
Source:  http://www.fao.org/DOCREP/W3699T/W3699T05.HTM
Il n'existe que peu d'informations publiées sur les tendances prises par l'évolution du status des données anthropométriques chez l'enfant et de leur distribution géographique, nécessaires aux évaluations qualitatives et quantitatives des niveaux de sous - nutrition (légère à sévère) chez les enfants. Notre but était d'estimer les tendances prises par la distribution des status anthropométriques des enfants et d'évaluer les progrès réalisés pour ce qui est de l'atteinte de la cible définie par les Objectifs pour le Développement du Millénaire 1 (OMD1). Lesdits objectifs sont de réduire de moitié la prévalence des indices de poids pour âge (WAZ) inférieurs à -2 de moitié entre 1990 et 2015; à savoir d'en atteindre une prévalence égale ou inférieure à 2,3%.

Nous avons collecté des données représentatives de taille pour âge (HAZ) et de WAZ, calculés à partir des données standard de croissance 2006 chez l'enfant de l'OMS. Nos sources de données provenaient d'enquêtes de sante et de nutrition, de comptes rendus statistiques extraits de la base de données globale recueillant les paramètres de croissance et de malnutrition chez l'enfant de l'OMS, de comptes rendus statistiques et rapports provenant d'autres agences nationales et internationales. Nous avons fait usage d'un modèle bayésien hiérarchique mixte pour estimer les distributions de scores Z. Nous avons aussi quantifié les incertitudes de nos estimations, établi leur validité, comparé leur performance avec d'autres modèles alternatifs, et évalué la sensibilité des choix - clefs de modélisation.

Dans les pays en voie de développement, le HAZ moyen s'est amélioré, passant de -1,86 (Intervalle d'Incertitude à 95% -2,01 à 1,72) en 1995 à -1,16 (-1,29 à -1,04) en 2011; le WAZ moyen s'est amélioré, passant de -1,31 (-1,41 à -1,20) à -0,84 (-0,93 à -0,74). Sur cette période, les prévalences de retards de croissance ont baissé, passant de 47,2% (44,0 à 50,3) à 29,9% (27,1 à 32,9) et l'insuffisance pondérale de 30,1% (26,7 à 33,3) à 19,4% (16,5 à 22,2). Les améliorations les plus importantes en valeur absolue ont été mesurées en Asie, et les diminutions de prévalence les plus importantes, en valeur relative, ont été observées en Amérique du sud et tropicale. Le status anthropométrique s'est dégradé en Afrique sub-saharienne jusqu'à la fin des années 1990, et s'est amélioré ensuite. En 2011, 314 (296 à 331) millions d'enfants de moins de cinq ans étaient en retard de croissance léger, modéré ou sévère, et 258 (240 à 274) millions d'enfants étaient en insuffisance pondérale légère, modérée ou sévère. Les pays en voie de développement dans leur ensemble ont une probabilité d'atteindre la cible OMD1 inférieure à 5%; mais 61 des 141 pays montrent une probabilité de 50 à 100% d'atteindre cette même cible.

Les chocs macroéconomiques, les ajustements structurels et les politiques de réformes en matière de négoce entreprises dans les années 1980-1990 peuvent être responsables de la dégradation du status nutritionnel de l'enfant en Afrique sub-saharienne. Des progrès supplémentaires dans l'amélioration de la croissance et de la nutrition chez l'enfant nécessitent une croissance économique équitable et un investissement en matière de croissance alimentaire en faveur des plus pauvres et en matière de programmes soins primaires, tout à fait pertinents dans le contexte de crise économique globale. Gretchen A Stevens DSc et al, in The Lancet, Early Online Publication, 5 July 2012

Financement: Fondation Bill & Melinda Gates; Conseil à la Recherche Médicale du Royaume - Uni

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ