Nombre total de pages vues

vendredi 21 décembre 2012

Neuro-inflammation et neurodégénérescence dans les pathologies induites par la suralimentation

Effets d'un régime riche en graisses sur le contrôle de l'équilibre énergétique. L'homéostasie énergétique est obtenue par l'intermédiaire de récepteurs hypothalamiques intégrant les signaux de régulation négative transmis par des hormones comme l'insuline et la leptine, dont les taux circulants représentent un index de la masse grasse corporelle; agissant sur le cerveau dans le but de limiter la prise de poids corporel (figure de gauche). Au cours de la prise alimentaire d'un bolus riche en graisse, l'inflammation neuronale provoque une résistance à ces hormones, favorisant ainsi le gain de poids (figure de droite). In Cell Metabolism, Volume 10, Issue 4, 7 October 2009, Pages 249-259
Source: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S155041310900268X

Les pathologies provoquées par la suralimentation, comme l’obésité et le diabète de type 2 impliquent des phénomènes comme l’altération de certaines voies du système nerveux présidant à la régulation physiologique du métabolisme. Récemment, des résultats provenant de recherches interdisciplinaires en neuroscience et immunologie ont établi un lien entre suralimentation et déclenchement atypique de l’inflammation du cerveau, plus particulièrement au niveau de l’hypothalamus. Cette neuro-inflammation altère les voies centrales de régulation de l’homéostasie énergétique et du métabolisme des nutrients, conduisant à l’obésité, au diabète et aux complications cardiovasculaires. Cette revue de littérature décrit les récentes découvertes sur les rôles de l’inflammation hypothalamique induite par la suralimentation sur les phénomènes neurodégénératifs et de développement neurologique défectueux chez l’adulte ; de même que sur les phénomènes d’altération de la régénération des cellules souches, et ses conséquences sur l’obésité et pathologies associées. De plus, les points communs reliant neuro-inflammation, pathologies neurogénératives et pathologies métaboliques induites par la suralimentation sont discutés. Les ciblages combinés de la neuro-inflammation et de la neurodégénérescence apporteront des approches prometteuses dans le traitement de l’obésité et autres maladies liées à la suralimentation. Dongsheng Cai, in Trends in Endocrinology and Metabolism – January 2013, available online 20 December 2012

Source: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ