Nombre total de pages vues

jeudi 31 janvier 2013

Dépistage du cancer du sein avec le concours de volontaires formées dans une zone rurale du Soudan: étude pilote

Dépistage du cancer du sein par mammographie.
Source iconographique: 20 minutes

Le cancer du sein montre un faible taux de guérison dans des pays à revenus faibles ou moyens, du fait que les patients se présentent souvent lorsque la maladie est à un stade avancé ou a déjà formé des métastases dans d’autres organes. Nous avons étudié si la mise en place de campagnes de sensibilisation au cancer du sein assorti d’un programme de détection orchestré par des femmes volontaires, pouvant augmenter la dépistage précoce du cancer du sein dans une zone rurale d’Afrique Sub-Saharienne.

Nous avons effectué cette étude pilote dans deux comtés de l’état du Gezira, au Soudan. Nous avons choisi le comté du Keremet (56 villages) comme comté d'étude expérimentale et le comté d’Abugota (79 villages) comme comté « contrôle ». Des volontaires féminines, issues de villages du comté de Keremet, ont été formées à la détection d’anomalies du sein. A l’issue de leur formation, les volontaires ont effectué des visites systématiques de foyers de leur village et dépisté les femmes âgées de 18 ans et plus, pour ce qui est des anomalies du sein, dirigeant les femmes avec suspicion de cancer du sein pour examen médical et, si nécessaire, pour traitement à l’hôpital du district. Nous avons également réalisé un programme de sensibilisation destiné aux hommes et aux femmes des villages de l’étude. Les villages comprenant la population « contrôle » n’ont pas été inclus dans ces interventions. L’étude est toujours en cours à l’heure actuelle.

Entre le 1er janvier 2010 et le 10 octobre 2012, 10 309 (70%) des 14 788 femmes recensées comme habitantes du comté de Keremet ont été examinées. 138 femmes ont été reconnues porteuses d’anomalies du sein et ont été envoyées à l’hôpital du district pour diagnostic et traitement. 20 de ces femmes ne se sont pas présentées à l’hôpital. Sur les 118 femmes qui se sont présentées à l’hôpital, 101 ont été diagnostiquées avec des lésions bénignes, huit avec carcinome in situ, et neuf avec maladie maligne. Après traitement, 12 des 17 femmes avec soit carcinome in situ, soit maladie maligne (quatre avaient un cancer du sein à un stade précoce et huit un carcinome canalaire in situ) étaient indemnes de la maladie et montrait un bon pronostic. Dans les villages du comté de « contrôle », seulement quatre femmes se sont présentées au centre : l’une d’entre elles était porteuse d’une lésion bénigne et les trois autres étaient diagnostiquées avec maladie avancée.

Nos résultats montrent qu’un programme de dépistage mené par des volontaires locaux peut augmenter les taux de détection de cancer du sein chez les femmes asymptomatiques des communautés rurales à faibles revenus. Ces résultats peuvent orienter les décisionnaires et les politiques dans la conception et la mise en place de programmes de contrôle du cancer au Soudan et d’autres régions similaires d’Afrique Sub – Saharienne. Dafalla Omer Dabuidris MD et al, in The Lancet Oncology, Early Online Publication 31 January 2013, in press 

Financement : Institut National du Cancer du Soudan

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ