Nombre total de pages vues

vendredi 12 avril 2013

“Mise à la poste du messager”: désignation des trajets empruntés par les ARNm nucléaires exportés

Schéma d'un ARN messager (ARNm). L'ARNm est constitué  de 5' vers 3' d'un chapeau (m7G) , d'une région 5' non codante (5-NC), d'un cadre ouvert de lecture (open reading frame [ORF]) correspondant à la région traduite en protéine, d'une région 3' non codante (3'-NC) et d''une queue poly (A). Deux codons spécifiques limitent l'ORF, le codon initiateur AUG et le codon stop appelé aussi codon X (correspondant à un des codons suivants: UGA, UAAet UAG). In Immuno-analyse et Biologie Spécialisée, Volume 25, Issue 1, February 2010, Pages 4-25
Source iconographique et légendaire: 
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0923253210000037

La transcription de l’ARNm a lieu dans le noyau, faisant de la translocation de l’ARNm à travers la frontière matérialisée par l’enveloppe nucléaire (NE) un déterminant crucial pour l’expression correcte des gènes et la survie de la cellule. Une voie d’exportation majeure des ARNm a lieu par le truchement d’une voie de signalisation NXF1-dépendante via les complexes formant les pores nucléaires incorporés (NPC) dans l’enveloppe nucléaire. Cependant, de récentes découvertes ont dévoilé de nouvelles mises en évidences qui soutenant l’existence de mécanismes multiples de passage de la NE, comprenant à la fois des voies médiées par les NPCs et par des voies médiées par une NE naissante.  Une analyse des facteurs agissant en trans et des composants cis qui définissent ces voies révèle des éléments partagés, de même que des différences en termes de mécanismes. Nous passons ici en revue les connaissances actuelles caractérisant chaque voie de signalisation et soulignons les éléments déterminants agissant sur le devenir des ARN messagers transportés. Barabara J. Natalizio and Susan R. Wente, in Trends in Cell Biology – 957, online 11 April 2013, in press

Source: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ