Nombre total de pages vues

vendredi 21 juin 2013

Effets à long terme d’une thrombolyse à l’alteplase dans les 6 h suivant un accident vasculaire cérébral ischémique (troisième International Stroke Trial [IST-3]) : suivi d’un essai randomisé contrôlé sur 18 mois

IRM cérébrale, coupe axiale: ischémie pariétale gauche  (flèche). In Annales de Cardiologie et d'Angéiologie, Volume 58, Issue 1, February 2009, Pages 53-56
Source iconographique et légendaire: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0003392808000735
Il n’y a que peu de données disponibles provenant d’essais randomisés sur les effets fonctionnels à long terme de la thrombolyse à l’alteplase chez des patients qui ont fait un accident vasculaire cérébral ischémique aigu (ACV ischémique aigu) ; et aucun essai clinique n’a rapporté d’effets sur la qualité de vie qui en résulte. Le deuxième objectif du troisième International Stroke Trial (IST-3) était d’étudier les effets de la thrombolyse à 18 mois.

Dans cet essai international ouvert, multicentrique, randomisé et contrôlé, 3035 patients ayant fait un ACV provenant de 12 pays ont été répartis au hasard dans les 6 h suivant l’accident par un système centralisé et sécurisé pour recevoir soit l’alteplase par voie intraveineuse (0,9 mg / kg ; n=1515) + traitement standard, soit le traitement standard seul (contrôle ; n=1520). 2348 patients ont été inclus pour un suivi d’une durée de 18 mois. Pour ce qui est de notre analyse principale, les survivants ont été évalués à l’aide de l’échelle d’Oxford (OHS ; le paramètre principal évalué étant les ratios de probabilité ajustés des valeurs de OHS obtenues se situant dans une fourchette de 0 à 2). Nous avons également utilisé l’instrument EuroQoL (enquête transversale par questionnaire sur la qualité de vie) - EQ - ; les questions posées portant sur la qualité de vie. Nous avons analysé les OHS et les cinq domaines EQ par régression logistique ordinale, et avons calculé la différence moyenne entre les groupes de traitements à l’aide de l’index d’état de santé EQ et par échelle analogue visuelle. Les analyses ont été ajustées par rapport aux facteurs pronostics de base. (…).

À 18 mois, 408 (34,9%) des 1169 patients du groupe alteplase versus 414 (35,1%) des 1179 patients du groupe contrôle étaient décédés (p=0,85). 391 (35,0%) sur 1117 patients versus 352 (31,4%) sur 1122 patients ont montré un score OHS de 0-2 (rapport de probabilités ajusté [OR] 1,28 ; Intervalle de Confiance – IC – 95% 1,03-1,57; p=0,024). Le traitement était associé à un glissement favorable de la distribution des valeurs de OHS mesurées (OR commun ajusté 1,30 ; IC 95% 1,10-1,55 ; p=0,002). Le traitement à l’alteplase était associé à une proportion plus élevée d’auto-évaluations rapportées (différence moyenne ajustée d’index EQ d’état de santé 0,060 ; p=0,019). Les différences intergroupes en termes d’échelle analogue visuelle et de proportion de patients vivant à leur domicile n’était pas significative.

L’essai IST-3 fournit des évidences que la thrombolyse par perfusion intraveineuse d’alteplase pour le traitement des ACV ischémiques aigus n’a pas d’effet sur la survie ; mais conduit à des améliorations fonctionnelles et une qualité de vie significativement plus élevées chez les survivants, se maintenant sur une période d’au moins 18 mois. The IST-3 collaborative group, in The Lancet Neurology, Early Online Publication, 21 June 2013

Financement: UK Medical Research Council, Health Foundation UK, Stroke Association UK, Research Council of Norway, AFA Insurances Sweden, Swedish Heart Lung Fund, The Foundation of Marianne and Marcus Wallenberg, Polish Ministry of Science and Education, the Australian Heart Foundation, Australian National Health and Medical Research Council, Swiss National Research Foundation, Swiss Heart Foundation, Assessorato alla Sanita (Regione dell’Umbria, Italy), and Danube University

Source: The Lancet Online / Traduction et  adaptation: NZ