Nombre total de pages vues

lundi 15 juillet 2013

Coopération entre êtres humains

Les différentes formes de coopération entre êtres humains dépend aussi de leur diversité... Image extraite de : Annales Pharmaceutiques Françaises Volume 71, Issue 1, January 2013, Pages 34 - 41
Source iconographique: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0003450912001216
Pour quelles raisons devrait-on aider un compétiteur? Pourquoi devrait-on contribuer au bien public si des fraudeurs viennent à tirer bénéfice de votre générosité ? La coopération dans un monde compétitif reste une énigme. La sélection naturelle s’oppose à toute évolution dans la coopération à moins que des mécanismes qui doivent en établir les règles soient présents. Cinq mécanismes sont ainsi proposés : 1. Réciprocité directe ; 2. Réciprocité indirecte ; 3. Sélection spatiale ; 4. Sélection à critères multiples ; 5. Sélection de parentèle. Ici, nous discutons des données empiriques provenant d’expérimentations effectuées en laboratoire et d’études de terrain relatives aux intéractions humaines se produisant pour chaque mécanisme. Nous considérons également la coopération comme événement discret (exceptionnel) ; et les intéractions anonymes pour lesquelles aucun mécanisme n’est apparent. Nous prétendons que ce comportement reflète une surgénéralisation des stratégies coopératives apprises dans le cadre d’une réciprocité directe et indirecte : nous montrons que les réponses intuitives penchent en faveur de stratégies coopératives induisant la réciproque. David G. Rand and Martin A. Novak, in Trends in Cognitive Sciences – 1212, online 13 July 2013, in press


Source: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ