Pages vues le mois dernier

mardi 26 novembre 2013

Effet du vaccin pneumococcique (Haemophilus Influenzae) conjugué (VPC) utilisant une protéine D (PHiD-CV10) sur les achats d’antimicrobiens des patients en ambulatoire : un essai de phase 3-4 en double – aveugle et randomisé par groupe

Haemophilus influenzae sur milieu de culture au sang
Source iconographique et légendaire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Haemophilus_influenzae
Les médicaments antimicrobiens sont fréquemment prescrits chez les enfants pour le traitement des infections du tractus respiratoire comme l’otite, l’amygdalite, la sinusite et la pneumonie. Nous avons étudié l’effet d’un vaccin pneumococcique (Haemophilus Influenzae) conjugué 10-valent utilisant une protéine D (PHiD-CV10 ; Glaxosmithkline) sur les achats d’antimicrobiens.

Dans cet essai de phase 3-4 en double – aveugle et randomisé par groupes, des enfants (âge ≤ 19 mois) ont été répartis de manière aléatoire pour recevoir le [PHiD-CV10 (52 groupes sur 78)] ou [le vaccin contre l’hépatite B ou A (26 groupes)] selon [un calendrier « trois + un » ou « deux + un » (nourrissons âgés de moins de sept mois)] ou [un calendrier de rattrapage (enfants âgés de 7 à 18 mois)]. L’objectif principal – en termes de résultat à obtenir – du traitement antimicrobien était d’étudier l’efficacité du vaccin par rapport aux prescriptions d’antimicrobiens faites aux patients ambulatoires, recommandés par les directives publiées en matière de traitements contre l’otite aigüe en Finlande, chez des enfants qui avaient reçu au moins une dose du vaccin à l’étude avant l’âge de sept mois. Le suivi en aveugle s’est déroulé à partir de la date de la première vaccination (du 18 février 2009 au 5 octobre 2010) jusqu’au 31 décembre 2011. Nous avons obtenu les données concernant la totalité des antimicrobiens prescrits et achetés par le truchement des registres de l'Institution des Assurances Sociales de Finlande. (…).

Plus de 47 000 enfants ont été recrutés. Chez 30 527 enfants âgés de moins de 7 mois au recrutement, 98 436 achats d’antimicrobiens émanant de patients ambulatoires ont été rapportés, avec une incidence de 1,69 par personne-année chez les groupes de contrôle. L’analyse de l’objectif principal comprenait 91% de touts les achats comptabilisés d’antimicrobiens : 31 982 dans les groupes de contrôle et 57 964 dans les groupes PHiD-CV10. L’efficacité du vaccin était de 8% (Intervalle de Confiance [IC] 95% 1-14) et la différence des taux d’incidence était de 0,12 par personne-année correspondant au nombre nécessaire à vacciner de 5 (IC 95% 3-67) pour empêcher l’achat au cours des deux années de suivi pour le vaccin combiné PHiD-CV10, pour ce qui est des calendriers des nourrissons trois + un et deux + un. L’efficacité de la vaccination était identique pour les deux calendriers différents des nourrissons. Pour ce qui est des calendriers de rattrapage,  l’efficacité de la vaccination était de 3% (IC 95% -4 à 10).

Malgré les faibles taux relatifs de réduction, les taux absolus de réduction étaient substantiels, du fait de l’incidence importante du résultat. Cette réduction s’est traduite par une baisse de plus de 12 000 achats d’antimicrobiens destinés aux enfants de moins de 24 mois en Finlande (60 000 enfants d’une même génération). Dr Arto A Palmu MD et al, dans The Lancet Infectious Diseases, publication en ligne en avant - première, 26 novembre 2013

Financement : GlaxoSmithKline Biologicals SA et Institut National pour la Santé et le Bien – Être de Finlande

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ
Enregistrer un commentaire