Pages vues le mois dernier

vendredi 20 décembre 2013

Perfusion jéjunale continue de gel intestinal de levodopa-carbidopa chez des patients atteints d’une maladie de Parkinson avancée : une étude randomisée et contrôlée en double insu et à double placebo

Région cérébrale qui dégénère dans la maladie de Parkinson. Trois corps de Lewy (l'un situé au centre, très caractéristique) qui confirment le diagnostic de maladie de Parkinson)
Source iconographique et légendaire: http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/maladie-de-parkinson


Le levodopa représente le traitement le plus efficace de la maladie de Parkinson, mais son administration chronique est associée au développement de complications motrices invalidantes. Des études expérimentales suggèrent que les complications motrices sont causées par des administrations intermittentes selon un protocole non-physiologique, et que ces dernières peuvent être réduites par une administration en continu du produit. Notre but était d’étudier l’efficacité et la sécurité du gel intestinal de levodopa-carbidopa en administration continue à l’aide d’un cathéter intra jéjunal percutané.

Dans notre étude randomisée, en double insu, à double placebo et à deux régimes de titration, nous avons recruté des adultes (âge 30 ans) atteints d’une maladie de Parkinson à un stade avancé avec complications motrices dans 26 centres situés en Allemagne, Nouvelle Zélande, et aux USA. Les participants éligibles ont subi le placement d’un cathéter gastro jéjunal percutané, et ont été ensuite répartis de manière aléatoire (1:1) à un traitement à relâchement immédiat administré per os à de levodopa-carbidopa + placebo avec gel intestinal pour véhicule, ou à un traitement de levodopa-carbidopa administré par perfusion avec gel intestinal pour véhicule + placebo per os.  La stratification de la randomisation a été effectuée par site, et par blocs de 2 ou 4 patients. Le critère primaire d’efficacité était l’évolution en termes d’inefficacité thérapeutique sur le plan moteur observée à la dernière visite de suivi, par rapport à la ligne de base. Nous avons également évalué les changements en termes d’efficacité thérapeutique sur le plan moteur sans dyskinésie comme critère secondaire. Nous avons étudié l’efficacité par une analyse complète sur échantillon de participants pourvus de données à la ligne de base et au moins une évaluation post-ligne de base, et avons imputé les données manquantes à l’aide de la dernière observation (…). Nous avons évalué la sécurité de l’essai chez tous patients répartis de manière aléatoire dans les différents groupes de traitement qui étaient de fait sous procédure percutanée gastro-jéjunale. (…).

À partir de la ligne de base jusqu’à t=12 semaines, selon l’analyse effectuée sur l’étude menée selon la totalité du déroulé prévu par le protocole, les épisodes d’inefficacité ont diminué de 4.04h (erreur Standard -ES- 0.65) chez les 35 patients soumis au régime levodopa-carbidopa délivré par gel intestinal, en comparaison de la diminution de 2.14h (0.66) observée chez les 31 patients soumis au régime de levodopa-carbidopa délivré per os (différence : -1.91 h [Intervalle de Confiance IC 95% de -3.05 à -0.76] ; p=0.0015). L’efficacité moyenne sans dyskinésie inquiétante a augmenté en moyenne de 4.11 h (ES 0.75) dans le groupe gel intestinal, et de 2.24 h (0.76) dans le groupe administration per os (différence : 1.86 [IC 95% de 0.56 à 3.17] ; p=0.0059). Dans les analyses de sécurité, 35 (95%) des 37 patients soumis au gel intestinal de levodopa-carbidopa ont montré des évènements indésirables (dont cinq [14%] graves), de même que 34 (100%) des 34 patients soumis au levodopa-carbidopa à relâchement immédiat (dont sept [21%] graves), principalement associés au cathéter percutané gastro-jéjunal.

L’administration à délivrance continue de levodopa-carbidopa avec gel intestinal comme véhicule offre une option prometteuse pour le contrôle de la maladie de Parkinson à un stade avancé avec complications motrices. Les bénéfices notés avec l’administration par gel intestinal était de plus importants que ceux obtenus avec les autres thérapies à ce jour ; et notre étude est, à notre connaissance, la première démonstration du bénéfice obtenu par administration de levodopa en continu, dans une étude contrôlée en double insu. Prof C Warren Olanow MD et al, dans The Lancet Neurology, publication en ligne en avant – première, 20 décembre 2013

Financement : AbbVie

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ
Enregistrer un commentaire