Nombre total de pages vues

vendredi 3 janvier 2014

Utilisation du tissu adipeux brun comme carburant et dans la thermogénèse

Source iconographique et légendaire: http://titan.medhyg.ch/mh/formation/print.php3?sid=22216
Le tissu adipeux brun (BAT) dissipe l’énergie sous forme de chaleur afin de maintenir une thermogénèse* corporelle optimale, il contribue également à la dépense énergétique autre chez les modèles de rongeurs et chez les humains. Les processus énergétiques accomplis par le BAT requièrent une réserve de carburant immédiatement disponible, incluant le glucose et les acides gras (FAs). Les FAs sont rendus disponibles à la captation cellulaire, pour la lipogénèse de novo et sous la forme de gouttelettes lipidiques multiloculaires dans les adipocytes bruns. Le BAT lui-même possède aussi une grande capacité de captation et de métabolisme du glucose, ainsi qu’une capacité à soumission à régulation de la sensibilité à l’insuline. Ces propriétés font du BAT une cible alléchante pour le traitement de l’obésité et d’autres troubles métaboliques. La résultats récents apportés par la recherche fournissent une meilleure compréhension des processus de mobilisation et d’utilisation du carburant effectués par les adipocytes bruns ; c’est ce sur quoi les objectifs de la présente revue de littérature se sont braqués. Kristy L. Townsend, Yu-Hua Tseng, in Trends in Endocrinology and Metabolism, publication en ligne en avant – première, 2 janvier 2014

*Production de chaleur: note du traducteur - adaptateur.

Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ
Enregistrer un commentaire