Pages vues le mois dernier

mercredi 14 janvier 2015

#Cell #MRTFA #UCP1 #myocardine #adipocytes Facteur de Transcription A Relié à la Myocardine Soumet à Régulation la Conversion des Cellules Progénitrices en adipocytes Beige

Un axe de signalisation dirigé par ROCK et le facteur de transcription MRTFA soumet à régulation la conversion des cellules souches mésenchymateuses (MSCs) en adipocytes dits « beige », ressemblant aux adipocytes bruns. De petites molécules inhibitrices ou une perte de MRTFA chez la souris mène à la formation des adipocytes « beige », à une dépense énergétique augmentée, ainsi qu’à une protection contre l’obésité d’origine alimentaire. 
BMP: bone morphogenic proteins / protéines morphogénétiques de l'os
ROCK: Rho-associated protein kinase / Rho kinase
MRTFA: myocardin related transcription factor A / facteur de transcription A relié à la myocardine 
Source iconographique et légendaire:http://www.sciencedirect.com/science/journal/aip/00928674 
Le tissu adipeux est régulateur essentiel de l’homéostasie métabolique. Contrairement au tissu adipeux blanc, dont la fonction est de stocker l’énergie excédentaire sous forme de triglycérides, le tissu adipeux brun est thermogénique, et dissipe l’énergie sous forme de chaleur par le truchement de l’expression de la protéine découplante mitochondriale UCP1. Un échantillon d’adipocytes UCP1+ se développe au sein du tissu adipeux blanc en réponse à des stimuli physiologiques ; cependant, l’origine - sur le plan de la biologie du développement - de ces adipocytes dits « brite » ou « beige » reste obscure. Ici, nous rendons compte de l’identification d’un axe de signalisation BMPC7-ROCK soumettant la formation des adipocytes « beige » à régulation par le contrôle du facteur de transcription A relié au coactivateur transcriptionnel relié à la myocardine et soumis à régulation par la G-actine (MRTFA). Le tissu adipeux blanc des souris MRTFA-/- contient plus d’adipocytes multiloculaires, et exprime des niveaux augmentés de protéines spécifiques du tissu adipeux brun, notamment UCP1. Les souris MRTFA-/- montrent aussi des profils métaboliques améliorés et une protection contre l’obésité d’origine alimentaire et une résistance à l’insuline. Notre étude dévoile ainsi un processus doté d’un rôle moteur du développement d’adipocytes « beige » fonctionnels. Meghan E. Mc Donald et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 8 janvier 2015

Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ
Enregistrer un commentaire