Nombre total de pages vues

lundi 19 janvier 2015

#thelancet #pneumoniecommunautaire #pneumonie #prednisone Prednisone comme traitement d’appoint chez des patients atteints de pneumonie communautaire : étude multicentrique, en double aveugle, randomisée et contrôlée par placebo

La pneumonie est une infection aigüe qui touche les poumons et qui est le plus souvent due à une bactérie: le pneumocoque. (...)
Source iconographique et légendaire:  http://www.ameli-sante.fr/pneumonie/definition-pneumonie.html
Les divers essais cliniques avec pour objet l’étude du bénéfice de l’adjonction de corticostéroïdes dans le traitement des pneumonies communautaires n’ont produit, à date, que des résultats conflictuels. Ainsi, l’objet de la présente étude était d’évaluer si un traitement aux corticostéroïdes à court terme permet de réduire la période de temps nécessaire à l’établissement d’une stabilité clinique chez les patients admis à l’hôpital pour traitement d’une pneumonie communautaire.

Dans cet essai en double aveugle, multicentrique, randomisé, et contrôlé par placebo, nous avons recruté des patients âgés de 18 ans ou plus atteints de pneumonie communautaire, hospitalisés dans sept hôpitaux de soins tertiaires situés en Suisse, au plus tard 24 heures après leur admission. Les patients ont été assignés de manière aléatoire (ratio 1:1) soit au groupe recevant 50 mg de prednisone par jour pendant 7 jours ou au groupe recevant le placebo. La randomisation, générée par ordinateur, a été effectuée par blocs de 4 à 6 et stratifiée par centre. Le critère principal de l’étude était la période de temps nécessaire à l’établissement d’une stabilité clinique, définie par le temps écoulé jusqu’à obtention de signes vitaux stables sur une période de 24 h au minimum. L’analyse a été effectuée sur population en intention de traiter. (…).

Du 1er décembre 2009 au 21 mai 2014, 2911 patients ont été examinés pour éligibilité, et 785 patients ont été assignés de manière aléatoire, soit au groupe prednisone (n=392) soit au groupe placebo (n=393). La période de temps médiane écoulée jusqu’à établissement d’une stabilité clinique était plus courte dans le groupe prednisone (3.0 jours, IQR [Intervalle InterQuartile] 2.5-3.4) que dans le groupe placebo (4.4 jours, 4.0-5.0 ; hazard ratio [HR] 1.33, Intervalle de Confiance [IC] 95% 1.15-1.50, p<0.0001).  Les complications associées à la pneumonie jusqu’au jour 30 n’ont pas différé entre les groupes (11 [3%] dans le groupe prednisone et 22 [6%] dans le groupe placebo ; odds ratio [OR] 0.49 [IC 95%] 0.23-1.02 ; p=0.056). Le groupe prednisone a montré une plus grande incidence d’hyperglycémie à l’hôpital requérant un traitement à l’insuline (76 [19%] versus 43 [11%] ; OR 1.96, IC 95% 1.31-2.93, p=0.0010). D’autres événements indésirables, compatibles avec l’usage des corticostéroïdes ont été rares et similaires dans les deux groupes.

Un traitement à la prednisone, administrés pendant 7 jours à des patients atteints de pneumonie communautaire raccourcit la période de temps d’obtention d’une stabilité clinique sans augmentation des complications. Ce résultat est pertinent lorsque le patient est pris en considération en tant que tel, et représente un paramètre déterminant, à la fois pour ce qui est de coûts hospitaliers et pour ce qui est de l’efficacité hospitalière.   Claudine Angela Blum MD et al, dans The Lancet, publication en ligne en avant – première, 18 janvier 2015

Financement : Fonds National Suisse pour la Recherche Scientifique (FNRS), Viollier AG, Fondation Nora van Meeuwen Haefliger, Fondation Julia et Gottfried Bangerter-Rhyner

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ
Enregistrer un commentaire