Nombre total de pages vues

lundi 9 février 2015

#thelancetinfectiousdiseases #grippe #vaccin #oseltamivir #FDA Efficacités comparatives d’un vaccin contre la grippe à haute dose versus vaccin contre la grippe à dose standard administrés à des ressortissants américains âgés de 65 ans et plus de 2012 à 2013 : analyse rétrospective de cohorte par extraction de données de la base de l’Assurance Maladie

Source iconographique: http://www.sudouest.fr/2015/01/28/l-epidemie-de-grippe-bat-son-plein-la-gastro-menace-1812631-4696.php
Un vaccin grippal trivalent inactivé à haute dose a été approuvé en 2009 par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, sur la base de critères sérologiques. Notre but était d’établir si une dose élevée de vaccin grippal inactivé était plus efficace pour la prévention contre les cas de grippe décelés lors de visites chez le médecin ou lors d’admissions à l’hôpital que le vaccin à doses standard, chez les bénéficiaires de l’assurance maladie.

Dans cette étude rétrospective de cohorte, nous avons identifié les bénéficiaires de l’assurance maladie, âgés de 65 ans et plus ayant reçu un vaccin inactivé contre la grippe à haute dose ou à dose standard des pharmacies communautaires offrant les deux vaccins, pendant la saison de grippe 2012 – 2013. Les données vaccinales ont été fournies par les codes de figurant sur les factures de l’assurance maladie. Le critère principal d’évaluation était la probabilité de déclaration d’une infection grippale, définie par les résultats obtenus sur test de dépistage de la grippe suivi par l’administration de l’inhibiteur de la neuraminidase oseltamivir. Le critère secondaire était le taux de visite à l’hôpital ou à un service des urgences, obtenu par le code de facturation pour la grippe de l’assurance maladie. Les modèles de régression univariés et multivariés ont été utilisés pour les analyses de résultats.

Entre le 1er août 2012 et le 31 janvier 2013, nous avons étudié les résultats obtenus chez 929 730 sujets ayant reçu la vaccination à haute dose, et chez 1 615 545 sujets ayant reçu la vaccination à dose standard. Les participants recrutés dans chaque cohorte étaient stratifiés par rapport à l’âge et la détection de troubles médicaux sous-jacents. Le vaccin à haute dose (1.30 événements par 10 000 personnes-semaines) était d’une efficacité de 22% supérieure (Intervalle de Confiance [IC] 95% 16-27%) à celle du vaccin à dose standard (1.01 événements par 10 000 personnes-semaines) pour ce qui est de la prévention des probables infections grippales (test de détection rapide de la grippe suivi d’un traitement à l’oseltamivir) et de 22% (IC 95% 16-27%) plus efficace pour ce qui est de la prévention contre les admissions à l’hôpital (0.86 événement par 10 000 personnes-semaines pour la cohorte « vaccination à haute dose » versus 1.10 événement par 10 000 personnes-semaines pour la cohorte « vaccination à dose standard »).

Notre étude rétrospective de cohorte, effectuée à partir de la base de données des bénéficiaires de l’assurance – maladie de 65 ans et plus, montre que le vaccin grippal inactivé à haute dose  était significativement plus efficace que le vaccin à dose standard dans la prévention contre la grippe. De plus, la large population incluse dans l’étude nous a permis de montrer, pour la première fois, une réduction significative des admissions à l’hôpital chez les sujets ayant reçu le vaccin à haute dose, en comparaison des admissions à l’hôpital chez les sujets ayant reçu le vaccin à dose standard ; résultat non obtenu jusqu’à présent dans les études randomisées. Ces résultats fournissent en outre de nouvelles informations devant être considérées à l’usage des décideurs en matière de politique vaccinale chez les personnes âgées. Hector S Izurieta, MD, et al, dans The Lancet Infectious Diseases, publication en ligne en avant – première, 8 février 2015

Financement : FDA and the office of the Assistant Secretary of Planning and Evaluation.

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ