Nombre total de pages vues

jeudi 28 mai 2015

#thelancethiv #infectionVIH #vieillissement #danemark Évolution dans le temps des risqué de pathologies liées à l’âge chez des personnes atteintes ou non d’infection VIH au Danemark: étude de cohorte basée sur la population

Il est supposé que l'infection VIH active les processus de vieillissement.
Source: http://vih.org/20090324/fragilite-et-vih/57153
La question de savoir si le risque élevé de pathologies liées à l’âge chez les personnes atteintes d’infection VIH est due au vieillissement biologique ou aux facteurs de risques associés au VIH comme l’activation immunitaire commune et l’inflammation légère reste non élucidée. Nous avons étudié l’évolution dans le temps normalisé selon l’âge et les risques relatifs de neuf pathologies graves liées à l’âge dans le cadre d’une étude de cohorte nationale de personnes infectées par le VIH et des cohortes de population générale.

Nous avons identifié toutes les personnes infectées par le VIH dans la l’Étude de Cohorte VIH Danoise (Danish HIV Cohort Study dans le texte) qui avaient reçu des soins pour traitement d’infection VIH au Danemark entre le 1er janvier 1995 et le 1er juin 2014. Les populations de contrôle étaient extraites du système de registre d’état civil du Royaume du Danemark et appariés individuellement selon une proportion de neuf à un par rapport aux personnes infectées par le VIH selon l’année de naissance, le sexe, et la date d’inclusion dans l’étude. Les sujets étaient inclus dans l’étude s’ils possédaient un Numéro Personnel d’Identification Danois, s’ils étaient âgés de 16 ans ou plus, et s’ils étaient domiciliés au Danemark au moment de l’inclusion dans l’étude. Les données utilisées pour cette étude ont été obtenues du Registre National des Hôpitaux du Danemark et du Registre National des Causes de Décès du Danemark et comprenaient maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral), cancers (d’origine virale, d’origine tabagique, et autre), troubles neurocognitifs graves, insuffisance rénale chronique, insuffisance hépatique chronique, et fracture ostéoporotique. Nous avons calculé les taux d’incidence élevée ainsi que les taux d’incidence normalisés selon l’âge et ajusté les taux d’incidence selon le temps écoulé depuis le diagnostic d’infection VIH, les thérapies à haute activité antivirale (ART) initiées, et le calendrier civil. Les analyses de régression étaient ajustées selon l’âge, le sexe, le calendrier civil, et l’origine.

Nous avons identifié 5 897 sujets infectés par le VIH et 53 073 sujets pour la population contrôle ; l’âge médian étant de 36.8 ans (Intervalle interquartile [IQR] 30.6-44.4) ; 76% des sujets étaient de sexe masculin dans les deux cohortes. La cohorte VIH a eu un suivi de 55 050 – 57 631 personnes – années et la population de contrôle un suivi de 638 204 – 659 237 personnes – années. En comparaison des populations de contrôle, les personnes atteintes d’infection VIH présentaient un risque absolu et un risque relatif très augmentés de toutes les maladies liées à l’âge, sauf les autres cancers. Dans l’ensemble, le risque ajusté à l’âge et le risque relatif de maladies cardiovasculaires, cancers, maladies neurocognitives sévères n’ont pas considérablement augmenté avec le temps écoulé depuis le diagnostic d’infection VIH ou l’initiation d’une ART. Sauf pour les insuffisances rénales chroniques, les risques ajustés selon l’âge et les risques relatifs de maladies liées à l’âge n’ont pas augmenté avec le calendrier civil.

Les maladies graves liées à l’âge sont d’une prévalence élevée chez les patients atteints d’infection VIH ; ainsi, une attention continue et la mise en œuvre de stratégies de réduction du risque sont nécessaires. Les résultats de notre étude ne suggèrent pas qu’une accélération du vieillissement soit un problème majeur chez les personnes atteintes d’infection VIH. Dr Line D Rasmussen, PhD et al, dans The Lancet HIV, publication en ligne en avant-première, 27 mai 2015

Financement: Preben og Anna Simonsens Fond, Novo Nordisk Foundation, Danish AIDS Foundation,  Augustinus Foundation, and Odense University Hospitals Frie Fonds Midler.


Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ