Nombre total de pages vues

vendredi 24 juillet 2015

#Cell #centriole #ATF5 #centrosome ATF5 connecte le matériel péricentriolaireà l’extrémité proximale du centriole mère

Afin de contrôler la fonction du centrosome et les interactions entre centrioles et matériel péricentriolaire, ATF5 forme un échafaudage symétrique en anneau à 9 foyers autour du centriole mère. ATF5 soumet la dynamique du centrosome à régulation d’une manière cycle-cellulaire et âge-du-centriole dépendante, indépendamment de son rôle de facteur de transcription.   
Le rôle moteur des centrioles sur l’assemblage du matériel péricentriolaire (PCM) ainsi que le fait que le PCM soit essentiel à la formation du centriole en tant que tel sont bien connus, toutefois, les mécanismes présidant aux interactions centriole-PCM restent peu connus. Ici, nous montrons que ATF5 forme une structure en anneau  nonuple au niveau de la couche inférieure du PCM, au niveau de l’extrémité proximale du centriole mère.  ATF5 contrôle l’interaction centriole-PCM cycle-cellulaire et âge-du-centriole dépendante. L’interaction d’ATF5 avec la tubuline polyglutaminée (PGT) au niveau du centriole mère et avec la péricentrine (PCNT) dans le PCM attribue à ATF5 un rôle de molécule cruciale dans l’accumulation de PCM dirigée par le centriole et dans la formation PCM dépendante du centriole. La déplétion en ATF5 bloque l’accumulation en PCM au niveau du centrosome, et cause la fragmentation des centrioles, menant à la formation du fuseau mitotique multipolaire et à l’instabilité génomique. Ces données montrent qu’ATF5 est une protéine structurelle essentielle requise pour les interactions entre le centriole mère et le PCM. Bhanupriya Madarampalli et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 23 juillet 2015

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle: Science Direct / Traduction et adaptation : NZ