Nombre total de pages vues

mardi 7 juin 2016

#thelancetdiabetesandendocrinology #régimealimentaireméditerranéen #régimericheenlégumesetenmatièregrasses #régimericheenmatièresgrasses Effet d’un régime alimentaire méditerranéen riche en matières grasses sur le poids corporel et le tour de taille : analyse des critères d’évaluation secondaires pré-spécifiés de l’essai randomisé contrôlé PREDIMED

Régime alimentaire méditerranéen
Source iconographique: http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/02/26/19936-bienfaits-regime-mediterraneen-confirmes
Du fait de la haute densité en graisses, les régimes alimentaires riches en matières grasses sont perçus comme menant à la prise de poids corporel; ainsi, les dispensateurs de soins hésitent à les recommander aux personnes en surpoids ou obèses. Nous avons étudié les effets à long terme des régimes alimentaires méditerranéens riches en matières grasses et des régimes alimentaires méditerranéens riches en légumes et matières grasses pratiqués sans restreindre l'apport calorique, sur le poids corporel et le tour de taille chez les aînés à risque de maladie cardiovasculaire, la plupart d’entre eux étaient soit en surpoids soit obèses.

PREDIMED était un essai clinique multicentrique à groupes parallèles, randomisé et contrôlé, effectué dans des centres de santé primaires affiliés à 11 hôpitaux tous situés en Espagne ; cet essai a été conduit sur une période de cinq ans. 7 447 hommes (âgés de 55 à 80 ans) et femmes (âgées de 60 à 80 ans) asymptomatiques, présentant des facteurs de risque (diabète de type 2 ou 3 facteurs de risque cardiovasculaire ou plus) ont été répartis de manière aléatoire (1:1:1) à l’aide d’une séquence générée par ordinateur dans un des trois groupes d’intervention suivants : régime alimentaire méditerranéen supplémenté en huile d’olive vierge extra (n=2 543), régime alimentaire méditerranéen supplémenté en noix (n=2  454) ; ou un régime alimentaire de contrôle (conseillant la réduction les matières grasses du régime alimentaire ; n= 2 450). Ni la restriction d’apport énergétique, ni la prescription d’une activité physique n’étaient nommément indiquées. Dans cette analyse de l’essai, nous avons mesuré le poids corporel et le tour de taille à la ligne de base et une fois par au cours des cinq années de durée de l’essai, sur cette population en intention de traiter. (…).

À la suite d’une période médiane de suivi de 4.8 ans (Intervalle Interquartile -IQR- 2.8-5.8), les participants des trois groupes avaient marginalement perdu  du poids corporel et vu le tour de taille augmenter.
La différence ajustée des changements en cinq ans en poids corporel dans le groupe régime alimentaire méditerranéen supplémenté en huile d’olive était de -0.43 kg (Intervalle de conficance -IC- 95% de -0.86 à -0.01 ; p=0.044) et de -0.08 kg (de -0.50 à 0.35 ; p=0.730) dans le groupe noix, en comparaison du groupe de contrôle.
La différence ajustée des changements en cinq ans en tour de taille était de -0.55 cm (de -1.16 à -0.06 ; p=0.048) dans le groupe régime alimentaire méditerranéen supplémenté en huile d’olive et de -0.94 (de -1.60 à -0.27 ; p=0.006) dans le groupe noix, en comparaison du groupe de contrôle.

Une intervention à long terme par régime alimentaire méditerranéen non restreint en calories, riche en légumes et en matières grasses était associée à une diminution en poids corporel et un gain en adiposité centrale moindre, en comparaison d’un régime alimentaire de contrôle. Ces résultats sont de nature à soutenir le conseil de ne pas restreindre l’apport en matières grasses saines pour le maintien du poids corporel.  Dr Ramon Estruch, MD, dans The Lancet Diabetes & Endocrinology, publication en ligne en avant-première, 6 juin 2016  

Financement : Gouvernement Espagnol, CIBERobn, Institut de Santé Carlos III, Hojiblanca, Patrimoine Communal Olivarero, California Walnut Commission, Borges SA, and Morella Nuts.

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ