Nombre total de pages vues

mardi 20 septembre 2016

#thelancetinfectiousdiseases #pédiatrie #suturechirurgicale #infection #triclosan Sutures contenant du triclosan versus sutures ordinaires pour réduire les infections sur site opératoire chez les enfants : essai en double aveugle, randomisé et contrôlé

Molécule de triclosan.
Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Triclosan#/media/File:Triclosan.svg
Les infections sur site opératoire (ISOs) sont un problème omniprésent en chirurgie. Les sutures revêtues de triclosan pourraient réduire la prévalence des ISOs, mais l’évidence de leur efficacité est limitée, spécialement chez les enfants.

Nous avons conçu un essai randomisé, en double aveugle et contrôlé chez des patients subissant une chirurgie non urgente ou une chirurgie d’urgence  à l’Hôpital Universitaire de Oulu (Oulu, Finlande). Nous avons inclus des enfants âgés de moins de 18 ans, admis pour subir, en service de pédiatrie ou en service d’orthopédie, une chirurgie non urgente ou une chirurgie d’urgence pendant la journée, avec application anticipée de sutures chirurgicales absorbantes. Les enfants ont été répartis de manière aléatoire (1:1) pour réduction des plaies de chirurgie à l’aide de sutures contenant du triclosan ou pour réduction des plaies de chirurgie à l’aide de sutures absorbantes ordinaires.

Le critère principal d’évaluation était l’occurrence d’infections superficielles ou profondes au niveau du site de chirurgie selon les critères des Centers of Disease Control and Prevention, dans les 30 jours suivant la chirurgie. L’analyse principale de cette étude a été effectuée sur population en intention de traiter modifiée (…).

Entre septembre 2010 et décembre 2014, 1 633 enfants ont été recrutés. Dans la population en intention de traiter modifiée, des ISOs sont survenues chez 20 (3%) des 778 patients du groupe dont les plaies de chirurgie avaient été réduites à l’aide de sutures contenant du triclosan et chez 42 (5%) des patients dont les plaies de chirurgie avaient été réduites à l’aide de sutures ordinaires (rapport bénéfice/risque 0.48, Intervalle de Confiance [IC] 95% 0.28-0.80). Pour une ISO évitée, des sutures contenant du triclosan devaient être appliquées chez 36 enfants (IC 95% 21-111). Un patient est mort d’une maladie mitochondriale soupçonnée ; aucun autre évènement indésirable attendu ou inattendu n’était rapporté dans aucun des deux groupes de patients.

L’utilisation de sutures contenant du triclosan a effectivement permis de diminuer l’occurrence de toutes les ISOs en comparaison des sutures ordinaires. Ces résultats concordent avec les résultats de méta-analyses d’études précédentes, effectuées chez des adultes. L’utilisation de sutures contenant du triclosan est une méthode simple de réduire les ISOs chez les enfants. Dr Marjo Renko, MD, et al, dans The Lancet Infectious Diseases, publication en ligne en avant-première, 19 septembre 2016

Financement : Fondation Alma et K A Snellman.

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire