Nombre total de pages vues

vendredi 27 janvier 2017

#trendsincellbiology #protéines #dégradation Nouveaux éclairages sur le rôle physiologique du phénomène de dégradation associé au réticulum endoplasmique

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Endomembrane_system_diagram_fr.svg
Beaucoup de maladies humaines sont associées à des mutations causant un repliement erratique des protéines dans le réticulum endoplasmique (RE). La dégradation associée au RE (DARE) représente le mécanisme de contrôle de qualité principal responsable du ciblage des protéines repliées de manière erratique, en vue de leur dégradation au niveau du cytosol. Cependant, malgré des années d’effort, le rôle physiologique de la DARE in vivo reste largement inconnu. Quelques études récentes ont rendu compte de phénotypes de souris intéressants, à fonction DARE déficiente dans certains types cellulaires spécifiques. Ces études mettent en lumière le fait que la DARE est prévue pour assurer une large palette de fonctions physiologiques cellulaires spécifiques in vivo chez les mammifères, de manière substrat – dépendant. Ling Qi, Billy Tsai, Peter Arvan, dans Trends in Cell Biology, publication en ligne en avant-première, 26 janvier 2017   


Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ