Nombre total de pages vues

mardi 21 février 2017

#cell #Zika #infectionparleviruszika #ARNm #vaccin Des vaccins à ARNm modifié protègent contre l’infection par le virus Zika

Un vaccin constitué d'ARNm modifié induit une immunité stérilisante contre le virus Zika tout en diminuant la génération d'anticorps établissant des réactions croisées amplifiant les infections à la dengue
L’émergence des infections par le virus Zika (ZIKV) a sucsité un effort global de développement de vaccins sûrs et efficaces. Nous avons conçu un vaccin à base d’ARNm encapsulé dans une nanoparticule lipidique (LNP) codant pour des gènes structuraux du virus Zika de type sauvage ou muté et avons testé son immunogénécité et son effet protecteur chez la souris. Deux doses d’ARNm modifié sous nanocapsule codant pour des gènes prM-E produisant des pseudo-particules virales ont eu pour résultat des titres d’anticorps hautement neutralisants (environ 1/100 000) protégeant contre ZIKV conférant une immunité stérilisante.
Afin de faire contrepoids à une préoccupation d’ordre théorique relative aux vaccins contre les infections par le virus Zika incluant des anticorps présentant une réaction croisée avec le virus de la dengue (DENV), nous avons fabriqué de l’ARN prM-E modifié codant pour des mutations détruisant l’épitope de la boucle de fusion de la protéine E, structure conservée. Ce variant protège contre ZIKV et diminue la production d’anticorps amplifiant l’infection DENV dans les cellules ou les souris. Un vaccin ARNm modifié peut prévenir contre l’infection par le virus Zika et être adapté, dans le but de réduire le risque de sensibilisation des individus à des expositions subséquentes au DNEV, cela devrait être une préoccupation pertinente sur le plan clinique. Justin M. Richner, et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 17 février 2017

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle: Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire