Nombre total de pages vues

mercredi 22 mars 2017

#trendsinendocrinologyandmetabolism #glioblastome #AHR #HIF1α Rôle de AHR et de HIF-1α dans le métabolisme du glioblastome

Environmental cues = Signaux environnementaux
TRP metabolism = Métabolisme du tryptophane
Immune Suppression = Immunosuppression
Glycolysis = Glycolyse
ARNT = Translocateur nucléaire AHR
Les facteurs situés dans le proche environnement tumoral agissent comme force motrice immunosuppressive dans le glioblastome (GBM).
La progression du glioblastome (GBM) est associée à un remodelage métabolique à la fois dans les cellules de gliome et dans les cellules immunitaires, ayant pour résultat l’utilisation de la glycolyse aérobie comme source principale d’énergie et de molécules biosynthétiques. Le facteur de transcription inductible par hypoxie -1α (HIF)-1α représente une force motrice de cette réorganisation métabolique. Les niveaux d’oxygène, de même que d’autres facteurs, contrôlent l’activité de HIF-1α. De plus, le facteur de transcription ligand-dépendant Récepteur d’Aryl Hydrocarbone (AHR) module l’immunité tumeur – spécifique et peut aussi participer au remodelage métabolique. L’activité de AHR est soumise à régulation par les dérivés du tryptophane présents dans le microenvironnement tumoral. Ainsi, le microenvironnement tumoral et la signalisation par le truchement de HIF-1α et de AHR soumet de métablolisme des gliomes et des cellules immunitaires à régulation, modulant ce faisant l’immunité tumeur-spécifique, et, par conséquent, la croissance tumorale. Ici, nous passons en revue les rôles de    HIF-1α et de AHR dans le cancer, ainsi que le métabolisme cellulaire du GBM. Galina Gabriely, et al, dans Trends in Endocrinology and Metabolism, publication en ligne en avant-première, 16 mars 2017

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire