Nombre total de pages vues

mardi 2 mai 2017

#thelancetneurology #amyotrophiespinale #olesoxime Innocuité et efficacité de l’olesoxime chez des patients atteints d’amyotrophie spinale de type 2 ou non-ambulatoire de type 3 : étude de phase 2 randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo

Souris atteintes d'amyotrophie spinale (AS)
Source iconographique: Institut National de la Santé des Etats-Unis d'Amérique (par Wikipedia)
L’amyotrophie spinale (AS) est une maladie progressive des neurones moteurs causant une perte de fonction et une espérance de vie réduite; et pour laquelle ne sont disponibles que des traitements à portée limitée. Nous avons poursuivi des investigations relatives à l’innocuité et l’efficacité de l’olesoxime chez des patients atteints d’AS de type 2 ou non-ambulatoire de type 3.

Cette étude de phase 2 randomisée, en double - aveugle, contrôlée par placebo, a été réalisée dans 22 centres de soins consacrés aux maladies neuromusculaires situés en Belgique, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Pologne et Royaume – Uni. L’innocuité et l’efficacité de l’olesoxime étaient évaluées chez des patients âgés de 3 ans à 25 ans, atteints d’une AS de type 2 ou non-ambulatoire de type 3 génétiquement confirmée. 
Un processus centralisé de randomisation a réparti les patients (2:1, par stratification par type d’AS et centre de traitement) pour recevoir l’olesoxime (10 mg/kg par jour) sous la forme d’une suspension orale diluée dans de l’eau ou le placebo pendant 24 mois. Ni les patients, ni les investigateurs chargés de l’évaluation des résultats, ni le personnel de l’étude n’avaient accès au tableau de randomisation. Le critère principal de l’étude était la comparaison du changement des domaines fonctionnels 1 et 2 de la motricité musculaire - à partir de la ligne de base - entre les deux groupes de traitements (MFM D1 + D2) évaluée sur la population entière d’analyse. Une version plus courte de la MFM (en 20 rubriques), spécialement adaptée pour les jeunes enfants, a été utilisée pour évaluer les patients d’âge inférieur à 6 ans. L’innocuité a été évaluée sur la population en intention de traiter. (…).

Cet essai a été réalisé entre le 18 novembre 2010 et le 9 octobre 2013. Sur les 198 patients dépistés, 165 ont été répartis de manière aléatoire pour recevoir olesoxime (n=108) ou le placebo (n=57). Cinq patients du groupe olesoxime n’ont pas été inclus dans la population d’analyse préliminaire des résultats, du fait d’un manque de paramètres post-ligne de base. 
Le changement à partir de la ligne de base et jusqu’à 24 mois (mesures préliminaires) était de 0.18  pour le groupe olesoxime et de -1.82 pour le placebo (différence entre les traitements 2.00 points, Intervalle de Confiance [IC] 96% de -0.25 à 4.25, p=0.0676). L’olesoxime a semblé sûre et bien tolérée, présentant un profil d’événements indésirables similaire à celui présenté par le placebo. Les événements indésirables les plus fréquemment relevés étaient pyrexie (n=34), toux (n=32), nasopharyngite (n=25), et vomissement (n=25). Deux décès ont été rapportés (un dans chaque groupe), mais aucun n’a été considéré comme relié au traitement à l’étude

L’olesoxime s’est révélée sûre aux doses étudiées, pour toute la durée de l’essai. Bien que le critère principal d’évaluation n’ait pas été atteint, les critères secondaires et les analyses de sensibilité révèlent que l’olesoxime pourrait maintenir les fonctions motrices chez des patients atteints d’AS de type 2 ou non - ambulatoire de type 3 sur une période de 24 mois. Sur la base de ces résultats, l’olesoxime pourrait fournir des bénéfices cliniques significatifs chez les patients atteints d’AS ; et, du fait de son mode d’action, pourrait être utilisée en combinaison avec d’autres médicaments ciblant d’autres mécanismes de cette maladie, bien que des preuves supplémentaires soient nécessaires. Prof Enrico Bertini, MD, et al, dans The Lancet Neurology, publication en ligne en avant-première, 28 avril 2017

Financement : AFM Téléthon et Trophos SA.

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire