Nombre total de pages vues

mardi 4 juillet 2017

#trendsinendocrinologyandmetabolism #peau #thermorégulation #métabolismedeslipides Le poids du métabolisme des lipides de l’épiderme dans la physiologie du Corps entier

L’épiderme de la peau et ses appendices constituent une barrière entre le milieu interne et l’environnement extérieur. L’épiderme est en outre divisé en cinq différentes couches : stratum basale (SB), stratum spinosum (SS), stratum granulosum (SG), stratum lucidum (SL), et stratum corneum (SC). Les très longues chaînes d’acides gras, le cholestérol, et les sphingolipides (plus spécialement les céramides, acyl céramides, et glycocéramides) sont importants pour la fonction de barrière. L’échafaudage de l’organisation lipidique dans la matrice lipidique extracellulaire est composée d’acylcéramides et de céramides contenant des chaînes acyles ultra-longues, qui établissent des liaisons covalentes avec les protéines structurelles de la peau, involucrine incluse. Abréviations : env., enveloppe ; SPR, petite protéine riche en proline.  
La peau est l’organe sensoriel le plus important du corps humain. Non seulement la peau empêche les pertes hydriques et d’autres composantes corporelles, elle est aussi impliquée dans la régulation de la température corporelle et sert de barrière essentielle, protégeant les mammifères à la fois en environnement usuel et en environnement extrême. Étant donné l’importance de la peau dans la  régulation de la température, il est surprenant que les altérations adaptatives de la morphologie et des fonctions cutanées n’aient été que vaguement associées à des réponses physiologiques systémiques. Bien qu’un métabolisme des lipides altéré de la peau soit souvent à l’origine d’altérations de la barrière de perméabilité et des propriétés isolantes de la peau, son rôle dans la régulation de la physiologie systémique et le métabolisme est encore loin d’être reconnu. Vibeke Kruse, Ditte Nees, et Nils J. Faegerman, dans Trends in Endocrinology and Metabolism, publication en ligne en avant-première, 28 juin 2017

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ