Nombre total de pages vues

vendredi 27 octobre 2017

#thelancetglobalhealth #pian #treponemapertenue #azithromycine Efficacité d’une dose unique d’azithromycine pour traitement du pian latent : étude longitudinale de cohorte

Infection au Pian (infection bactérienne à Treponema pertenue)
Source iconographique et légendaire: https://en.wikipedia.org/wiki/Yaws#/media/File:Yaws_01.jpg
Le traitement du pian latent représente une composante primordiale de la stratégie d’éradication du pian, dans le but d’en prévenir les récidives, ainsi que la transmission à des enfants non infectés. Nous avons évalué d’efficacité d’une de l’administration d’une dose unique d’azithromycine pour le traitement de patients atteints de pian latent.

Cette étude de cohorte basée sur une population incluait des enfants (âge < 20 ans) vivant sur l’ïle Lihir, en Papouasie Nouvelle Guinée, présentant un titre élevé (titre de réagine plasmatique ≥ 1:8) de pians latent ou actif, entre avril 2013 et mai 2015. Le pian latent était défini par le manque de lésions cutanées suspectes ou de la présence d’ulcères négatifs pour Treponema pallidum sous-espèce pertenue sur PCR, et le pian actif était défini par la présence d’ulcères positifs pour T pertenue sur PCR. Tous les enfants ont reçu une dose de 30 mg / kg per os d’azithromycine. Le critère principal d’évaluation était la guérison sur un plan sérologique, défini comme la division par deux de la concentration en réagine plasmatique, 24 moins après le traitement. Le traitement du pian latent devait être non-inférieur de 10% à celui du pian actif dans la limite inférieure d’un Intervalle de Confiance [IC] bilatéral à 95%. (…).

Sur 311 participants recrutés, 273 (88% ; 165 atteints de pian latent et 108 atteints par le pian actif) ont été suivis sur la période entière de suivi. Le critère principal a été réalisé chez 151 (92%) participants atteints de pian latent et chez 101 (94%) participants atteints de pian actif (différence de risque -2.0%, IC 95 % de -8.3 à -4.3), satisfaisant donc aux critères préspécifiés de non-infériorité.

Sur la base de la baisse en titre sérologique, une dose unique d’azithromycine per os était efficace chez les participants atteints par le pian latent. Ces résultats soutiennent la stratégie de l’OMS d’éradication du pian visant à traiter la communauté où la maladie est fortement endémique, indépendament du statut clinique. Dr Oriol Mitjà, MD, et al, dans The Lancet Global Health, publication en ligne en avant-première, 26 octobre 2017

Financement : Newcrest Mining Limited et ISDIN Laboratories

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ