Nombre total de pages vues

jeudi 12 octobre 2017

#trendsinendocrinologyandmetabolism #stéroïdes #stéroïdogénèse Stéroïdogénèse : questions non résolues

Voies de synthèse des stéroïdes
Jusqu’au milieu des années 1980, les études sur la stéroïdogénèse reposaient principalement sur l’identification de structures stéroïdes et sur les mesures de concentrations en stéroïdes des fluides corporels. Les bouleversements dans le domaine de la biologie moléculaire ont révolutionné les études portant sur la stéroïdogénèse, avec le clonage d’enzyme stéroïdogéniques connus, par l’identification de facteurs nouveaux, permettant ce faisant de délimiter la base génétique de maladies connues ou nouvellement identifiées. Malheureusement, ce succès phénoménal a conduit de jeunes endocrinologues orientés vers la recherche à considérer la stéroïdogénèse comme un « domaine résolu ». Cependant, beaucoup de questions importantes et excitantes restent sans réponse, concernant plus spécialement les mécanismes de fourniture du cholestérol à la machinerie stéroïdogénique, la biochimie de la synthèse des androgènes, la régulation et le rôle biologique de l’adrénarche, le développement et l’involution du cortex surrénalien fœtal, les rôles des stéroïdes synthétisés dans des cellules « extraglandulaires », et la recherche de troubles génétiques. Cette revue de littérature traite de quelques-unes de ces questions, mais cette liste reste forcément incomplète, malgré tout. Walter L. Miller, dans Trends in Endocrinology and Metabolism, publication en ligne en avant-première, 12 octobre 2017


Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ