Nombre total de pages vues

mercredi 15 novembre 2017

#cell #malaria #Plasmodium #DifférenciationSexuelle La Lysophosphatidylcholine Soumet le Stade Différentiation Sexuelle à Régulation chez le Parasite Plasmodium falciparum de la Malaria chez l’Homme

Infection à P. falciparum
Immune Status = Statut Immunitaire
Fluctuating LysoPC Levels = Niveaux Fluctuants de LysoPC
PC Synthesis in the Kennedy Pathway = Synthèse dans la Voie de Signalisation Kennedy
Parasite Density = Densité du Parasite
Asexual Replication = Réplication Asexuelle
Asexual Parasites = Parasites Asexuels
Sexual Differentiation = Différenciation Sexuelle
Limiting / Non Limiting = Limitante / Non Limitante
La transmission représente le goulet d’étranglement au cours du cycle du Plasmodium et une cible clé d’intervention dans les efforts continus d’éradication de la malaria. La différentiation sexuelle est essentielle à ce processus, du fait que seuls les cellules sexuelles, appelés gamétocytes, sont infectieuses chez le moustique vecteur. Les taux de production de gamétocytes varient en fonction des conditions environnementales, mais les stimuli d’origine externe restent inconnus. Ici, nous montrons que la lysophosphatidylcholine (LysoPC) contrôle le destin cellulaire de P. falciparum en réprimant la différentiation sexuelle du parasite. Nous démontrons que la LysoPC conduit la biosynthèse de la  phosphatidylcholine, composante essentielle de la membrane. La restriction en LysoPC induit une réponse compensatoire, mettant en relation le métabolisme du parasite avec l’activation de la transcription et de la formation du gamétocyte spécifique du stade de différenciation sexuelle. Nos résultats révèlent que les parasites de la malaria peuvent ressentir et gérer le processus des signaux physiologiques dérivés de l’hôte pour soumettre la différentiation. Ces données comblent une lacune dans la connaissance de la biologie du parasite en introduisant une composante majeure des étapes de différenciation sexuelle chez le Plasmodium qui pourrait fournir des approches nouvelles dans le blocage de la transmission de la malaria. Nicolas M.B. Francucci, et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 9 novembre 2017

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct