Nombre total de pages vues

vendredi 31 août 2018

#Cell #lumière #humeur #apprentissage #voiedesignalisation La lumière agit sur l’humeur et l’apprentissage par le truchement de voies de signalisation rétine-cerveau distinctes

Voies de signalisation distinctes relayant l'effet de la lumière sur l'apprentissage par le truchement de l'hippocampe (Hippocampal learning) et l'humeur (Mood). Light = Lumière. Les abréviations figurent dans le texte ci-dessous.
La lumière exerce toute une série d’effets biologiques outre ceux liés à la vue en tant que telle, incluant notamment régulation de l’humeur et apprentissage. Alors que la source d’information photique agissant sur l’humeur et les fonctions cognitives soit bien établie, à savoir les cellules ganglionnaires rétiniennes intrinsèquement photosensibles (ipRGCs), les médiateurs centraux en sont encore inconnus. Ici, nous révélons que les effets directs de la lumière sur l’apprentissage et l’humeur utilisent des flux de sortie émanant des ipRGSs distincts. Les ipRGCs qui se dirigent vers les noyaux suprachiasmatiques (SCN) assurent la médiation des effets de la lumière sur l’apprentissage, indépendamment de la fonction pacemaker des SCNs. La régulation de l’humeur par la lumière, en revanche, requière une voie de signalisation indépendante, reliant les ipRGCs à une région du thalamus précédemment méconnue, le noyau péri habénulaire (PHb). Le PHb est intégré à une circuiterie distincte pourvue de centres régulateurs de l’humeur ; il est à la fois nécessaire et suffisant pour relayer les effets de la lumière sur le comportement affectif. Pris dans leur ensemble, ces résultats fournissent de nouveaux éclairages pour ce qui est des bases neurologiques influençant l’humeur et l’apprentissage. Diego Carlos Fernandez, et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 30 août 2018

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ 
Enregistrer un commentaire