Pages vues le mois dernier

mardi 4 septembre 2018

#trendsinecologyandevolution #modèledediversité #changementclimatique #passé Déchiffrage du Code des Modèles de Biodiversité Résultant des Changements Climatiques dans le Passé

Cette figure souligne les évolutions successives de la biodiversité en réponse liée directement ou indirectement aux changements climatiques aux alentours du Cénozoïque (il y a 66 millions d’années). (i) Au cours du pic de chaleur du Paléocène-Éocène (il y a environ 56 millions d’années), sont survenues de grandes extinctions dans certains groupes d’animaux marins (foraminifères benthiques), et un remarquable déplacement vers les pôles d’autres groupes d'espèces vivantes (dinoflagellés, mammifères, reptiles, plantes), associé à un important turn-over des espèces. (ii) Sous l’influence d’une tendance au refroidissement, les hivers se sont rafraîchi d’au moins 4°C tout au long de la période Éocène-Oligocène, conduisant à une extinction partielle des beaucoup de mammifères terrestres en Europe et d’invertébrés marins, globalement.  (iii) Beaucoup de plantes thermophiles se sont déplacées vers le sud, conduisant vers leur extinction en Europe au cours du refroidissement global au Miocène tardif. (iv) Plus de la moitié (52%) des genres d’arbres des zones tempérées froides d’Europe n’ont pas survécu aux cycles de glaciation à la fin du Pliocène. (v) Une mutation adaptative de l’hémoglobine a permis aux mammouths de résister à des températures glaciales à des hautes latitudes. (vi) Plus de 70% de la mégafaune générée aux Amériques et en Australie, et 40% en Eurasie, surent soumises à extinction en un espace de temps relativement bref (entre 5 000 et 10 000 ans) en co-concurrence avec les changements climatiques et l’impact des civilisations humaines. (vii) Les Plantes en Amérique du Nord en migré sur une distance comprise entre 450 km et 2 200 km en moins de 10 000 ans, sous l’influence d’un réchauffement de 5°C. (…). Scénarios de l’évolution des températures dans le futur, du fait de l’effet de serre : RCP 2.6, scénario le plus bénin et RCP 8.5, scénario le plus extrême. 
Temperature = Température
Millions of years Before Present = Millions d'Années avant le Présent 

La manière dont les espèces sur le plan individuel et les écosystèmes de manière générale vont répondre aux futurs changements climatiques constitue l’échantillonnage de questions les plus pressantes auxquelles les écologistes ont à faire face. La dynamique de biodiversité du passé, comme le montrent les archives paléontologiques, présente un large éventail de réponses ; toutefois, il reste de nombreuses lacunes à combler. En particulier, les rôles relatifs de l’adaptation évolutionnaire, de la plasticité phénotypique, et la dispersion de schémas de promotion de survie au cours des périodes de changements climatiques doivent encore être clarifiés. L’investigation des paléo-archives offre de grandes opportunités de compréhension de l’évolution la biodiversité en réponse aux changements climatiques dans le temps. Dans cette revue de littérature, nous discutons des mécanismes par lesquels la biodiversité évolue face aux changements environnementaux, et identifions les lacunes concernant le rôle de l’amplitude des changements et de la tolérance aux changements. Nous soulignons également les approches d’investigation adoptées, à la croisée des chemins entre la paléoécologie, la génomique, les expériences et les modèles prédictifs qui élucideront les processus par lesquels les espèces ont survécu aux changements climatiques passés et permis les prédictions des futurs changements de la diversité biologique. David Nogués-Bravo, et al, dans Trends in Ecology & Evolution, publication en ligne en avant-première, 30 août 2018

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ  
Enregistrer un commentaire