Pages vues le mois dernier

mardi 6 novembre 2018

#thelancetchildandadolescenthealth #diabètedetype1 #adolescents Co-occurrence de complications liées à un diabète précoce chez les adolescents et jeunes adultes atteints de diabète de type 1 : étude observationnelle de cohorte

Dispositif de mesure de la glycémie chez les diabétiques
Source iconographique:https://pixabay.com/fr/diab%C3%A8te-le-sang-doigt-glucose-777002/

Un adolescent ou jeune adulte atteint de diabète de type 1 présente au moins une complication liée au diabète ou comorbidité. Notre but était d’examiner la prévalence et le schéma de survenue de complications simultanées dans cette population, de même que les facteurs de risque reliés.

Cette étude observationnelle de cohorte inclut des données de sujets diagnostiqués d’un diabète de type 1 avant l’âge de 20 ans qui ont participé à l’étude « SEARCH for Diabetes in Youth Study » dans cinq sites situés aux États-Unis d’Amérique. Nous avons évalué les facteurs de risque sociodémographiques et métaboliques à la ligne de base et au suivi, ainsi que les complications du diabète survenant lors du suivi. Une analyse de fréquence était réalisée afin d’examiner les différences entre prévalence observée versus prévalence attendue (calculée à l’aide d’un tableau de contingence à indépendance des cellules qui le composent) des complications et comorbidités survenant simultanément. Une analyse de groupe a été effectuée pour identifier les groupes uniques de participants basés sur les caractéristiques démographiques et les facteurs de risques métaboliques.

1327 participants s’étant rendus aux visites de suivi ont été inclus dans l’analyse de fréquence. L’âge moyen était de 10.1 (Déviation Standard -DS- 3.9) ans au moment du diagnostic de diabète de type 1 et 18.0 (4.1) ans au cours du suivi. À une durée moyenne de 7.8 [DS 1.9] ans, la survenue simultanée de deux complications ou plus était observée chez 78 (5.9%) participants, plus fréquemment que la prévalence attendue évaluée par probabilité seule (58 [4.4%], p=0.015). 
Plus spécifiquement, les complications survenant simultanément plus fréquemment que ce qui était prévu était rétinopathie et maladie rénale diabétique (11 [0.8%] versus trois [0.2%] ; p=0.0007), rétinopathie et raideur artérielle (13 [1.0%] versus quatre [0.3%] ; p=0.0016), et raideur artérielle et neuropathie autonome cardiaque (24 [1.8%] versus 13 [1.0%] ; p=0.015). 
Nous avons identifié quatre groupes uniques caractérisés par une aggravation progressive des facteurs de risques métaboliques (allongement de la durée de la maladie diabétique et du taux d’hémoglobine glyquée, taux de cholestérol non-HDL, et rapport taille-hanche). La prévalence d’au moins deux complications a augmenté dans les groupes selon le risque (six [2.3%] sur 261 dans le groupe à faible risque, 32 [6.3%] sur 509 dans le groupe à risque modéré, 28 [8%] sur 348 dans le groupe à risque élevé et cinq [20.8%] dans le groupe à risque le plus élevé). 
Comparé aux groupes à faible risque et à risque modéré, les groupes à risque élevé et à risque le plus élevé étaient caractérisés par une proportion plus faible de participants blancs non Hispaniques, et une proportion plus élevée de participants ayant un revenu du foyer inférieur à 50 000 $ US et qui n’avaient pas d’assurance maladie privée.

Des complications précoces surviennent simultanément chez les adolescents et les jeunes adultes atteints de diabète de type 1 plus fréquemment que ce qui est normalement prévisible. L’identification de sujets présentant des facteurs de risque défavorables pourraient permettre des interventions comportementales ou médicales ciblées réduisant l’éventualité d’un développement précoce de morbidités chroniques liées au diabète.

Financement : Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies et Institut National de la Santé des États-Unis d’Amérique

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ     
Enregistrer un commentaire