jeudi 2 mai 2019

#thelancetinfectiousdiseases #infectiondusang #carbapenem Effet de la résistance au carbapenem sur les résultats d’un traitement d’une infection sanguine causée par les Entérobactéries dans des pays à bas revenus et à moyens revenus (PANORAMA) : étude prospective multinationale de cohorte

Salmonelle. La salmonelle est une entérobactérie.
Source iconographique: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Salmonelle2d.jpg

Les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire (PFR-PRI) sont sous – représentés dans les rapports relatifs au fardeau du à la résistance antimicrobienne. Notre but était de quantifier l’effet clinique de la résistance au carbapenem sur la mortalité et la durée du séjour à l’hôpital chez les patients atteints d’infections du sang dues aux Entérobactéries, vivant dans des PFR-PRIs.

L’étude PANORAMA était une étude prospective de cohorte multinationale réalisée dans des hôpitaux tertiaires situés au Bengladesh, Colombie, Égypte, Ghana, Inde, Népal, Nigéria, Pakistan, et Vietnam, pour laquelle des patients ont été recrutés suite au diagnostic d’infection du sang par les Entérobactéries sensibles au carbapenem (CSE) ou résistantes au carbapenem (CRE). Nous avons exclu les patients qui avaient été précédemment été recrutées dans l’étude et ceux ne suivant pas un traitement à but curatif au moment de la déclaration de l’infection du sang. Aucune restriction d’âge n’était appliquée. Des laboratoires centraux situés en Inde et au Royaume – Uni ont réalisé des tests de confirmation d’infection et de caractérisation moléculaire, identification de souche bactérienne incluse.  Nous avons appliqué des modèles à risques proportionnels à pondération probabiliste inverse pour estimer l’effet de la résistance au carbapenem sur la probabilité de sortie d’hôpital en vie versus celle de décès à l’hôpital ; nous avons en outre appliqué un modèle multistectoriel pour ce qui est de l’analyse des séjours hospitaliers à durée excessive. Tous les patients ont été inclus dans l’analyse.

Entre le 1er août 2014 et le 30 juin 2015, nous avons recruté 297 patients répertoriés dans 16 sites situés dans dix pays : 174 étaient atteints d’infections sanguines de type CSE, et 123 étaient atteints d’infections sanguines de type CRE. L’âge médian était de 46 ans (Intervalle Interquartile [IQR] 15 – 61). La mortalité brute était de 20% (35 patients sur 174) chez les patients atteints d’infection du sang de type CSE et 35% (43 patients sur 123) chez les patients atteints d’infection du sang de type CRE. La résistance au cabapenem était associée à un allongement du séjour à l’hôpital (3-7 jours, Intervalle de Confiance [IC] 0.3-6.9), une probabilité augmentée de décéder à l’hôpital (hazard ratio ajusté de sous-distribution 1.75, IC 95% 1.04-2.94), et une probabilité diminuée de sortie d’hôpital en vie (0.61, 0.45-0.83). Le typage génomique multilocus a révélé plusieurs catégories, avec un chevauchement marginal entre les souches dans les catégories CRE et CSE.

La résistance au carbapenem est associée à un allongement du séjour à l’hôpital et une mortalité augmentée chez les patients atteints d’infections sanguines dans les PFR-PRIs. Ces données fournissent des estimations globales du fardeau de la résistance antimicrobienne et rappellent le besoin de stratégies meilleures permettant de prévenir, diagnostiquer et traiter les infections de type CRE dans les PFR-PRIs. Andrew J Stewardson, MBBS, et al, dans The Lancet Infectious Diseases, publication en ligne en avant-première, 29 avril 2019

Financement : bioMérieux

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: