mardi 27 août 2019

#trendsinneurosciences #cerveau #développement #compromis Coup de Projecteur - Contrôle des Dommages lors du Développement du Cerveau : Compromis et Conséquences

Interaction entre Mécanismes de Surveillance Génomique et Dommages causés au Cerveau en Développement ou au Cerveau Malade.

(A) Le Développement cortical cérébral normal avec progéniteurs neuraux (en bleu) génère des neurones (en bleu, en rouge). Les mutations somatiques (en rouge) de leurs progéniteurs ou des neurones au cours du développement peut mener à un cerveau-mosaïque phénotypiquement normal. (B) Les défauts mitotiques des progéniteurs (en vert) survenant au cours du développement peut perturber la ségrégation des chromosomes et l’intégrité de l’ADN, causant une apoptose généralisée (en blanc). Les cellules mutantes mourantes peuvent être retirées par la microglie, menant à une diminution du nombre de neurones et à une microcéphalie.  (C) En l’absence de mécanismes de surveillance génomique, les progéniteurs mutants et les neurones (en vert) persistent. Cela peut atténuer la microcéphalie mais causer simultanément une forte aneuploïdie chez les cellules non purgées.  
La surveillance génomique est cruciale pour le façonnage du cerveau en développement. Cependant, ces mécanismes sont-ils toujours bénéficiaires, et peuvent-ils être améliorés dans le but d’améliorer le devenir d’une maladie neurodéveloppementale ? Un article récent de Shi et al. (Nat. Commun., 2019) met en lumière sur ces questions et examine les conséquences de l’induction instabilité génomique et de suppression des mécanismes de protection pour le développement du cortex cérébral. Fernando C. Alsina, Debra L. Silver, dans Trends in Neurosciences, publication en ligne en avant-première, 22 août 2019

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: