mercredi 9 octobre 2019

#trendsinimmunology #homéostasie #immunité #maladieautoimmune Rééquilibrage de l’Homéostasie Immunitaire pour le Traitement des Maladies Autoimmunes

Régulation immunitaire et tolérance
(atténuation des maladies auto-immunes, prévention des rejets de transplants, inhibition de l'immunité tumorale)

Rééquilibrage du Système Immunitaire : Régulation positive (Yang) et Négative (Yin).

En réponse à une forte stimulation des cellules activatrices/effectrices par les microbes et les allogreffes, les populations de cellules immunitaires à régulation réciproque sont aussi stimulées pour le contrôle de l'amplitude de la réponse. En revanche, en réponse à une stimulation plus faible par les antigènes du soi et les cellules tumorales, les cellules régulatrices tolérogènes sont générées préférentiellement pour moduler l’immunité tout en empêchant l’auto-immunité. Chaque type cellulaire à adaptation réciproque exprime des récepteurs uniques et relâche des cytokines pro – ou anti-inflammatoires. (…). Abréviations : Breg, Cellule B régulatrice ; DC, cellule dendritique ; DCreg, DC tolérogène ; IFN, interferon ; IL-10, interleukine 10 ; MΦ, macrophage ; Mreg, macrophage régulateur ; NK, cellule natural killer, NKreg, cellule NK régulatrice ; Th1, cellule T helper productrice d’IFN-Ƴ de type 1 ; Th-17, cellule T helper productrice d’IL-17 ; Treg, cellule T régulatrice. (…).        
Au cours de l’homéostasie, des interactions entre les cellules dendritiques (CDs) tolérogènes, les cellules T auto-réactives T, et les cellules T régulatrices (Tregs) contribuent au maintien de la tolérance immunitaire chez les mammifères. En réponse aux infections, les CDs immunogènes favorisent la génération de populations de cellules T effectrices pro-inflammatoires. Lorsque les mécanismes complexes d’homéostasie de maintien l’équilibre entre les fonctions régulatrices et effectrices sont altérées, les maladies auto-immunes peuvent alors se développer. Nous discutons certaines des dernières avancées sur les mécanismes de l’homéostasie en situation physiopathologique qui peuvent être employés pour développer des stratégies permettant la restauration d’un équilibre immunitaire déréglé. Certains de ces schémas sont basés sur l’activation sélective de régulateurs de l’immunité et de l’inflammation au lieu de supprimer ces processus. Des approches prometteuses incluent l’utilisation de nanoparticules (NPs) pour restaurer le contrôle Treg sur les cellules auto-réactives, visant à une rémission à long terme de maladie, et potentiellement de prévenir l’auto-immunité chez les sujets susceptibles de la développer. David A. Horwitz, et al, publication en ligne en avant-première, 7 octobre 2019

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: