mardi 11 février 2020

#Cell #tau #tauopathie #modificationposttranslationnelle Des Modification Post-translationnelles Contrôlent la Diversité Structurelle des Classes de Tauopathies

Biologie structurelle intégrée des tauopathies
Postmortem human brain tissue = Tissu cérébral humain postmortem
Mass spectrometry = Spectrométrie de masse
Les MPTs médient la diversité structurelle des classes de tauopathies

L’aggrégation de protéine tau en filaments insolubles est un critère caractérisant les tauopathies. Cependant, on ignore à ce jour ce qui contrôle la formation de structures classe – spécifiques associées aux tauopathies individuelles. Ici, nous faisons usage de la cryo-microscopie électronique (cryo-EM) pour déterminer les structures des filaments tau extraits de dégénérescences cortico-basales (DCBs) de tissu cérébral humain. La cryo-EM et la spectrométrie de masse de filaments tau de DCBs révèlent que cette conformation est fortement ajourée de modifications post-translationnelles (MPTs), qui nous permettent de cartographier les MPTs directement sur les structures. En comparant les structures et les MPTs des filaments tau extraits de DCBs et de maladie d’Alzheimer, on remarque que l’ubiquitination de tau peut médier les interactions entre les protofilaments. Nous proposons un modèle basé sur les structures dans lequel la diaphonie entre les MPTs agit sur la structure du filament tau, contribuant à la diversité structurelle des classes de tauopathies. Notre approche établit un cadre pour l’élucidation plus avant de la relation entre les structures polymorphes des fibrilles, incluant leurs MPTs, et les maladies neurodégénératives. Tamta Arakhamia, et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 6 février 2020

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: