Total des pages vues

mardi 4 mai 2021

#Cell #récifcorallien #symbiose #immunité #calcification Un atlas de coraux rocailleux éclaire la base moléculaire et cellulaire de la symbiose, la calcification et l’immunité corallienne

Atlas des différents stades et types cellulaires composant les coraux rocailleux
Colonies adultes, Larves, Polype primaire
Identification des stades des cellules immunitaires
Programmes d'expression génique des cellules hôtes et symbiontes algaux
Base moléculaire de la formation du squelette minéral par les cellules calicoblastiques
Evolution des types cellulaires chez les cnidaires

  

Les coraux rocailleux sont des cnidaires coloniaux constituants des écosystèmes marins les plus importants sur Terre sur le plan de la biodiversité, à savoir les récifs coralliens. Malgré leur importance sur le plan écologique, on sait peu de choses sur les types cellulaires et les voies de signalisation moléculaires étayant la biologie des espèces de coraux formant des récifs. À l’aide d’une méthode de séquençage de l’ARN à cellule unique, nous définissons plus de 40 types cellulaires participant au cycle de vie de Stylophora pistillata. Nous découvrons des cellules immunitaires spécialisées, et révélons la dynamique développementale de l’expression génique de la formation du squelette calcium-carbonate. En mesurant simultanément les transcriptomes des cellules coralliennes ainsi que des algues qu’ils hébergent, nous caractérisons les programmes métaboliques impliqués dans la symbiose des deux partenaires. Nous suivons également l’évolution des spécialisations des cellules coralliennes à l’aide d’atlas où figurent les intégrations phylogéniques de types cellulaires multiples de cnidaires. Dans son ensemble, cette étude révèle la base moléculaire et cellulaire de la biologie des coraux rocailleux. Shani Levy, et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 3 mai 2021

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

1 commentaire:

Nicolas Zarjevski a dit…

Avec le titre de l'article... c'est mieux!