Nombre total de pages vues

mardi 25 juin 2013

Vitamine D et broncho-pneumopathie chronique obstructive: effet d’annonce ou fait établi?

Courbe ROC (Receiver Operating Characteristic) - ou courbe sensibilité / spécificité des différentes combinaisons de facteurs prédictifs de mortalité des pneumopathies hospitalisés à 30 jours selon le score PSI (Pneumonia Severity Index)  seul, le taux de vitamine D seul, et la combinaison des deux. (...). In Revue des Maladies Respiratoires Actualités Volume 4, Issue 7, December 2012, Pages 689 - 696. [pour exemple rapport pneumopathie - vitamine D] - note traducteur
Source iconographique et légendaire: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1877120312703361
D'abondantes découvertes effectuées en laboratoire montrent le rôle important de la vitamine D sur le système immunitaire inné et adaptatif. Chez les êtres humains, des études observationnelles ont associé déficience en vitamine D et risque augmenté de diverses maladies inflammatoires, infectieuses et autoimmunes. Concernant la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), des données conflictuelles ont été rapportées. La plupart des études épidémiologiques effectuées jusqu’à présent l’ont été sur groupes restreints ; ainsi, des études longitudinales plus importantes effectuées sur des échantillons de la population et sur des cohortes de patients atteints de BPCO sont recommandées. Une explication des résultats discordants obtenus sur la BPCO pourraient être reliés à la complexité des voies de signalisation intracellulaires de la vitamine D ; ce qui, notamment, n’est pas reflété par les niveaux systémiques du précurseur 25-hydroxyvitamine D. Pour la BPCO en particulier, notre hypothèse est que la régulation négative du « signal » vitamine D au niveau du récepteur et au-delà, pourrait expliquer pourquoi mécanismes pro-inflammatoires des voies aériennes sont insuffisamment contrôlés - ou ne sont pas contrôlés du tout - par des mécanismes vitamine D dépendants. Dans une maladie dont une caractéristique est la résistance aux glucocorticoïdes, l’activation potentielle et la réactivation d’un système intrinsèque complet de contrôle immunitaire devrait attirer une attention plus soutenue dans la mise au point d’interventions à potentiel thérapeutique prometteur. Dr Wim Janssens MD et al, in The Lancet Respiratory Medicine, Early Online Publication, 24 June 2013-06-25

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ