Nombre total de pages vues

jeudi 24 octobre 2013

Dimension de la population et taux d’évolution

Classification phylogénétique du vivant.
Source iconographique:http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Phylogenetics-french.jpg
Les processus évolutifs sont ils plus rapides au sein d’une grande ou d’une petite population ? La relation entre la taille effective d’une population (Ne) et le taux d’évolution a des conséquences sur notre capacité à comprendre et à interpréter les variations génomiques, et reste une question centrale, quant aux nombreux aspects de l’évolution et de l’écologie. Beaucoup de facteurs jouent un rôle sur la relation entre Ne et le taux d’évolution ; les récentes études théoriques et empiriques ont de fait montré des résultats surprenants, parfois contre – intuitifs. Quelques mécanismes tendent à rendre cette relation positive, d’autres tendent à la rendre négative ; lesdits mécanismes peuvent agir simultanément. Cette relation dépend également de l’intérêt pour tel ou tel aspect de l’évolution : sa dynamique, son aspect adaptatif, ou encore aspect délétère. Ici, nous faisons la synthèse des approches théoriques et empiriques dans la compréhension de la relation entre Ne et l’évolution comme telle, et explorons des aspects de la question restant peu connus à ce jour. Robert Lanfear, Hanna Kokko and Adam Eyre-Walker, dans Trends in Ecology & Evolution, publication en ligne en avant – première, 20 octobre 2013


Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ
Enregistrer un commentaire