Nombre total de pages vues

jeudi 17 juillet 2014

Signalisation TGFβ et PMO dans le muscle squelettique : signification potentielle pour les pathologies musculaires

Résumé des réponses biologiques à la signalisation émanant de la famille TGF beta (...).
A. migration cellulaire
B. gastrulation (stade embryonnaire)
C. croissance cellulaire et métabolisme
D. génération axe dorso - ventral embryonnaire
E. formation de l'os
F. dendritogénèse
G. transport axonal
H. prolifération
Source iconographique et légendaire: http://dev.biologists.org/content/136/22/3691/F2.expansion.html
La superfamille du facteur de croissance transformant bêta (TGFβ) comprend un grand nombre de protéines sécrétées soumettant à régulation toute une variété de processus biologiques fondamentaux relatifs au développement embryonnaire sous-jacent et à la régulation post-natale de nombreux types cellulaires et organes.
Les similarités de séquences définissent deux sous-familles de ligands : la sous-famille TGFβ/activine et la sous famille de la protéine morphogénétique de l’os (PMO). La découverte selon laquelle la myostatine, membre de la sous-famille TGFβ/activine, exerce un contrôle négatif de la masse musculaire a attiré l’attention sur cette voie de signalisation. Cependant, de récentes découvertes indiquant un rôle positif de la signalisation relayée par la PMO ont remis en question le modèle de régulation du phénotype musculaire par le réseau TGFβ. Cette revue illustre comment ce réseau complexe intègre la signalisation transversale des différents membres de la superfamille TGFβ et des éléments de signalisation en aval, pour une régulation de la fonction musculaire en situation normale comme en situation pathologique. Roberta Sartori, Paul Gregorevic, et Marco Sandri, dans Trends in Endocrinology and Metabolism – 964, publication en ligne en avant – première, 16 juillet 2014


Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ