Nombre total de pages vues

mardi 17 mars 2015

#thelancet #syndromecoronarien #infarctusdumyocarde #segmentST #troponine #angiographiecoronarienne #ticagrelor #prasugrel Voie radiale versus voie fémorale chez des patients atteints de syndrome coronarien aigu sous prise en charge invasive: essai randomisé multicentrique

L'athérosclérose coronarienne provoque la formation de plaques d'athérome.
Source iconographique et légendaire: http://www.utc.fr/~farges%20/master_mts/2005_2006/projets/angioplastie/angioplastie.htm
La question restant à élucider est celle de savoir si une intervention par la voie radiale améliore les résultats par rapport à une intervention par la voie fémorale, chez les patients atteints de syndrome coronarien aigu, non sélectionnés, sous prise en charge invasive.

Nous avons effectué un essai de supériorité randomisé, multicentrique,  comparant voie transradiale contre voie transfémorale chez des patients atteints de syndrome coronarien aigu, infarctus du myocarde avec ou sans élévation du segment ST, et sur le point de subir une angiographie coronarienne ou une intervention coronarienne percutanée.
Les patients ont été répartis (1:1) par groupe pour intervention par voie radiale ou par voie fémorale à l’aide d’un système d’accès internet. La séquence de randomisation était générée par ordinateur, bloquée, et stratifiée selon l’administration de ticagrelor ou prasugrel, le type de syndrome coronarien aigu (infarctus avec élévation du segment ST, le statut de la troponine -positif ou négatif-, syndrome coronarien sans élévation du segment ST), et l’application anticipée d’une intervention coronarienne percutanée immédiate. Les investigateurs en charge du recueil des résultats n’avaient accès au tableau de randomisation. Les résultats coprimaires à 30 jours étaient les événements indésirables majeurs dont décès, infarctus du myocarde, ou accident vasculaire cérébral ; ainsi que les autres événements indésirables cliniquement déterminés, dont les événements indésirables d’origine cardiovasculaire ou hémorragies majeures selon les critères de la Bleeding Academic Research Consortium (BARC) non reliés à la chirurgie de pontage aortocoronarien. L’analyse a été effectuée sur population en intention de traiter. La valeur préspécifiée de α était de 0.025 dans les tests statistiques bilatéraux (…).

Nous avons réparti de manière aléatoire 8 404 patients atteints de syndrome coronarien aigu, avec ou sans élévation du segment ST, à intervention par voie radiale (4 197) ou fémorale (4 207) pour angiographie coronaire et intervention coronarienne percutanée. 369 (8.8%) patients ayant subi l’intervention par voie radiale ont présenté des événements indésirables cardiovasculaires majeurs, en comparaison des 429 (10.3%) patients ayant subi l’intervention par voie fémorale (rate ratio [RR] 0.85, Intervalle de Confiance [IC] 95% 0.74-0.99 ; p=0.0307), non-significatif pour une valeur α de 0.025. 410 (9.8%) sujets ayant subi une intervention par voie radiale ont présenté des  événements indésirables en comparaison des 486 (11.7%) sujets ayant subi une intervention par voie fémorale (0.83, IC 95% 0.73-0.96 ; p=0.0092). La différence était due à des hémorragies majeures selon les critères BARC, non reliées à la chirurgie de pontage aortocoronarien (1.6% versus 2.3%, RR 0.67, IC 95% 0.49-0.92 ; p=0.013) et par la mortalité toutes causes confondues (1.6% versus 2.2%, RR 0.72, IC95% 0.53-0.99 ; p=0.045).

Chez les patients atteints d’un syndrome coronarien aigu sous prise en charge invasive, l’intervention par voie radiale permet de diminuer les événements indésirables par rapport à l’intervention par voie fémorale, par une réduction des hémorragies majeures et de la mortalité toutes causes confondues. Dr Marco Valgimigli, MD, et al, dans The Lancet, publication en ligne en avant-première, 16 mars 2015

Financement : The Medicines Company et Terumo

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ