Nombre total de pages vues

mardi 14 avril 2015

#thelancet #leucémielymphoïdechronique #LLC #chlorambucil #ofatumumab #fludarabine Chlorambucil plus ofatumumab versus chlorambucil seul chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique non préalablement traités

Rosette immunoblastique dans une leucémie lymphoïde aiguë
Source iconographique et légendaire:http://www.inserm.fr/50-ans/videos/la-leucemie-ennemie-redoutable-dans-les-annees-60  
Le traitement des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique et qui sont déjà âgés ou présentant des comorbitités est un défi, car les chimioimmunothérapies à base de fludarabine sont pour la plupart, non envisageables. Le chlorambucil reste le traitement standard dans beaucoup de pays. Notre but était d’étudier si l’adjonction d’ofatumumab au chlorambucil pouvait mener à de meilleurs résultats cliniques que ceux obtenus sous chlorambucil seul, tout en respectant la tolérance chez des patients pour lesquels il n’existe que peu d’option de traitements.

Nous avons effectué une étude de phase 3 randomisée en ouvert, chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique naïfs de traitement préalable dans 109 centres situés dans 16 pays. Nous avons inclus des patients dont la maladie était en évolution, chez qui un traitement à base de fludarabine n’était pas possible. Nous avons réparti les patients de manière aléatoire (1:1) pour recevoir chlorambucil per os (10 mg/m2) aux jours 1-7 d’un traitement de 28 jours ou chlorambucil selon le même calendrier + ofatumumab par voie intraveineuse (cycle 1 : 300 mg au jour 1 et 1000 mg au jour 8 ; cycles suivants : 1000 mg au jour 1) pour une durée de trois à 12 cycles. L’attribution des traitements a été réalisée par liste de randomisation générée par ordinateur à la société GlaxoSmithKline ; la randomisation a été stratifiée par blocs de deux, par âge, stade de la maladie, et statut de performance. Le critère principal d’évaluation était la survie sans progression de la maladie dans la population en intention de traiter ; ladite évaluation a été réalisée de fait par un comité d’examen indépendant dont les membres n’avaient pas accès au tableau de randomisation. (…).

Nous avons recruté 447 patients d’âge médian 69 ans (éventail d’âge : 35 ans à 92 ans). Entre le 22 décembre 2008 et le 26 mai 2011, nous avons réparti de manière aléatoire 221 patients pour recevoir chlorambucil + ofatumumab et 226 patients pour recevoir chlorambucil seul. La médiane de survie sans progression de la maladie était de 22.4 mois (Intervalle de Confiance [IC] 95% 19.0-25.2) dans le groupe de patients recevant chlorambucil + ofatumumab, en comparaison de la médiane de survie sans progression de la maladie de 13.1 mois observée dans le groupe de patients recevant chlorambucil seul (hazard ratio 0.57, IC 95% 0.45-0.72 ; p<0.0001). Les événements indésirables de grade 3 ou plus étaient plus fréquents dans le groupe chlorambucil + ofatumumab (109 [50%] patients ; versus 98 [43%] chez ceux recevant chlorambucil seul), neutropénie était l’événement indésirable le plus fréquemment  rencontré (56 [26%] versus 32 [14%]). Les infections de grade 3 ou plus ont montré des fréquences similaires dans les deux groupes. Les événements indésirables liés à la perfusion de médicament ont été rapportés chez 22 (10%) patients recevant chlorambucil + ofatumumab. Cinq patients (2%) sont décédés pendant le traitement dans chaque groupe.

L’adjonction d’ofatumumab au chlorambucil a mené à d’importantes améliorations cliniques, avec un profil d’effets secondaires gérable chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique, âgés ou présentant des comorbidités. Le cocktail chlorambucil + ofatumumab représente donc une option de traitement importante chez ces patients ne pouvant pas tolérer de traitement de plus grande intensité. Prof Peter Hillmen, MB ChB, et al, dans The Lancet, publication en ligne en avant – première, 13 avril 2015

Financement : GlaxoSmithKline, Genmab A/S

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ