Nombre total de pages vues

mercredi 15 avril 2015

#thelancetinfectiousdiseases #helminthes #helminthiase Évaluation de la faisabilité globale de l’interruption de la transmission des helminthes par le sol : étude de modélisation statistique

Necator americanus.
Source iconographique et légendaire: http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2011/08/15/therapie-helminthique
À l’heure actuelle, l’accent est mis sur le contrôle des maladies tropicales négligées, possibilité d’interruption de la transmission des helminthes par le sol incluse (THS). Notre but était d’évaluer la faisabilité de la réalisation de l’interruption de la THS, par pays pris individuellement.

Sur la base d’un cadre conceptuel pour l’identification des grandes lignes d’un programme de contrôle de la THS, nous avons rassemblé les données spatiales d’une série de facteurs épidémiologiques, institutionnels, économiques et politiques. À l’aide de quatre méthodes statistiques différentes, nous avons développé une mesure de cote composite de faisabilité d’un  programme d’interruption de THS et entrepris une analyse de sensibilité des données et méthodes.

Les facteurs déterminants les plus importants de l’analyse étaient l’intensité sous-jacente de la THS, l’implémentation actuelle des programmes de contrôle des maladies tropicales négligées ; si les pays concernés reçoivent bien les financements extérieurs sur une grande échelle et s’ils sont dotés de systèmes de santé efficaces.
Les cotes composites mesurées ont suggéré que l’interruption contrôlée de la THS est la plus envisageable dans les pays des Amériques et certaines régions d’Asie (par exemple Argentine [dont la palette de cotes composites dépend de la méthode d’évaluation, 9.4-10.0], Brésil [8.7-9.7], Chili [8.84-10.0], et Thaïlande [9.1-10.0] ; avec un bon accord entre les quatre méthodes), et la moins envisageable dans les pays de la région sub-Saharienne d’Afrique (par exemple, Congo [0.4-2.7] et Guinée [2.0-5.6] ; avec un bon accord entre les quatre méthodes), mais d’importantes exceptions se sont dégagées de ces tendances (par exemple, Ghana [7.4-10.0] ; avec un bon accord entre trois méthodes). La concorde entre les méthodes d’évaluation était la meilleure entre les cotes émises avec opinion d’expert et à l’aide des composantes majeures des dispositifs de pondération (coefficient de corrélation de Pearson : r=0.98). La plus grande discrépance des résultats était observée entre les données de dérivant du bénéfice du doute  et celles des composantes majeures des dispositifs de pondération (r=0.74).

L’interruption de la THS est envisageable, spécialement dans les pays montrant une faible intensité de transmission, un environnement familial favorable, des systèmes de santé efficaces, un accès à des plateformes de livraison appropriées et à des financements propres ; toutefois, la réalisation de l’élimination de la THS au niveau local nécessitera la mise en place d’approches intersectorielles. Prof Simon J Brooker, DPhil, dans The Lancet Infectious Diseases, publication en ligne en avant-première, 14 avril 2015

Financement : Bill & Melinda Gates Foundation et Wellcome Trust

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire