Nombre total de pages vues

vendredi 24 novembre 2017

#thelancetpsychiatry #exclusif #psychose #hallucinationauditiveverbale #AVATAR Thérapie AVATAR pour le traitement des hallucinations auditives verbales chez les personnes atteintes de psychose : essai en simple-aveugle, randomisé, contrôlé

"L'extraction de la Pierre de Folie" par Jérome Bosh (Tableau datant de 1488 - 1516)
Source iconographique:  https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Hieronymus_Bosch_053_detail.jpg
Un quart des personnes atteintes de psychoses vivent des hallucinations auditives verbales, alors qu'elles sont sous traitement. La thérapie AVATAR est une nouvelle approche par laquelle les personnes qui entendent des voix ont un dialogue avec une représentation digitale (avatar) de leur persécuteur présumé, campé par le thérapeute ; l’avatar répond en apparaissant moins hostile et en partageant le pouvoir au cours de la thérapie. Notre but était de d’investiguer les effets d’une thérapie AVATAR sur les hallucinations verbales auditives, en comparaison d’une thérapie de soutien.

Nous avons effectué cet essai en simple-aveugle, randomisé contrôlé dans un seul site, situé à Londres (…). Les participants étaient âgés de 18 ans à 65 ans, et présentaient un diagnostic clinique de troubles du spectre schizophrénique (CIM-10 F20-29) ou de troubles affectifs (F30-39 avec symptômes psychotiques), malgré un traitement prolongé. Les participants ont été répartis de manière aléatoire (1:1) pour recevoir une thérapie AVATAR ou une thérapie de soutien par randomisation par blocs permutés (taille des blocs variant entre deux et six). Les évaluations étaient réalisées à la ligne de base, à 12 semaines, et 24 semaines, par les experts de recherche qui n’avaient pas accès au tableau de randomisation. Le critère principal d’évaluation était la réduction en hallucinations verbales auditives à 12 semaines, mesurées par le score total mesuré par l’Echelle d’Evaluation des Symptômes Psychotiques des Hallucinations Verbales Auditives (PSYRATS-AH). L’analyse a été effectuée en intention-de-traiter à l’aide de modèles linéaires à effets mixtes. (…).

Entre le 1er novembre 2013 et le 28 janvier 2016, 394 personnes ont été référées dans cette étude, dont 369 ont été évalués pour éligibilité. De ces personnes, 150 étaient déclarées éligibles et ont été réparties de manière aléatoire pour suivre une thérapie AVATAR (n=75) ou un traitement de soutien (n=75). 124 (83%) ont satisfait au critère principal d’évaluation. La réduction en score total PSYRATS-AH à 12 semaines était significativement plus importante chez les patients sous thérapie AVATAR que chez ceux recevant la thérapie de soutien (différence moyenne -3.82 [Écart-Type ET 1.47], Intervalle de Confiance [IC] 95% de -6.70 à -0.94 ; p<0.0093). Il n’y a eu aucune évidence d’événements indésirables attribuables à l’un ou l’autre des traitements.

A notre connaissance, il s’agit ici du premier essai randomisé contrôlé d’évaluation de la thérapie AVATAR, doté d’une puissance d’analyse statistique. Cette thérapie ciblée était plus efficace après 12 semaines de traitement que la thérapie de soutien, pour ce qui est de l’effet bénéfique de réduction des hallucinations verbales auditives persistantes, avec un effet de taille important. De futures études multi-centriques sont nécessaires pour établir l’efficacité de la thérapie AVATAR et, si l’efficacité est prouvée dans ce cadre, nous pensons que cette thérapie pourrait devenir une option de traitement psychologique des hallucinations verbales auditives. Tom KJ Craig, PhD, et al, dans The Lancet Psychiatry, Early Online Publication, 23 novembre 2017

Financement : Wellcome Trust

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ